Maurice : un reportage accusé de bidonnage diffusé sur la chaine MBC


  • FrançaisFrançais



  • L’ rencontre des dissensions politiques et la mainmise du pouvoir implique un contrôle des chaines publiques. Heureusement, les médias privés restent relativement indépendants pour dénoncer ce type de reportage bidonné.

    (Agence Ecofin) – A Maurice, le groupe audiovisuel public (Mauritius Broadcasting Corporation-MBC) est au centre de la polémique. Le site d’information Lexpress.mu révèle qu’un reportage divise au sein de la chaîne de télévision. Ce reportage est taxé de « manipulation outrancière » ou encore de «  intellectuel », selon les confidences faites par plusieurs employés de la MBC, cité par Lexpress.mu.

    Le reportage en question porte sur la célébration du 115ème anniversaire de la du père fondateur du Rassemblement du parti travailliste, ce 20 septembre 2015. Les images diffusées montrent le leader actuel de cette formation, Navin Ramgoolam, lors de la célébration, mais on voit aussi des anciennes images de son domicile avec un coffre-fort rempli de liasses de billets. Des images destinées à enfoncer Navin Ramgoolam qui fait l’objet d’une enquête économique.

    Cet ajout d’images aurait été fait à l’insu de la journaliste Manisha Jooty qui a réalisé le reportage. Mais c’est le journaliste Joy Neeraye qui s’est occupé du montage vidéo de l’élément. Ce dernier est connu comme « un des hommes de confiance » du ministre de la Technologie, Roshi Bhadain.

    Selon Lexpress.mu, aucun des protagonistes ’a souhaité s’exprimer sur cette affaire. Mais le reportage diffusé sur la MBC est la manifestation des batailles politiques qui mettent en scène le ministre Roshi Bhadain et l’ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Boubakar Nguema

    Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *