L'Afrique a déjà cédé 280 000 hectares de terres aux investisseurs chinois


  • FrançaisFrançais

  • La Chine a déjà investi dans plus de 280 000 hectares de terre en Afrique. Des partenariats bilatéraux ainsi que l’arrivée d’investisseurs individuels sont souvent à l’origine de ces investissements. La Chine mise énormément sur l’Afrique pour diversifier sa production agricole.



    Les acquisitions foncières effectuées par la Chine pour ses investissements agricoles en Afrique sont estimées à 280 000 hectares (environ la superficie du Luxembourg), selon LandMatrix, l’observatoire mondial sur les acquisitions foncières à grande échelle. Toutefois, une étude contradictoire conduite par Deborah Brautigam, directrice de l’Initiative de recherche sur la Chine en Afrique (China Africa Research Initiative) à l’Université Johns Hopkins, ramène cette superficie à 240 000 hectares.

    Le Zimbabwe a cédé 100 000 hectares à la société chinoise CWE pour la culture du maïs. Des pays tels que le Nigéria et le Mozambique ont déjà cédé 25 000 hectares chacun pour les investissements agricoles chinois ; Citons aussi le Mali et l’Ethiopie, avec 20 000 hectares cédés chacun.

    Selon la Fondation Thomson Reuters, grâce à ces acquisitions foncières à grande échelle, la Chine a importé, en 2014, pour près de 1600 milliards de francs Cfa (2,9 milliards de dollars) de produits agricoles en provenance d’Afrique subsaharienne, contre 1265 milliards de francs Cfa (soit 2,7 milliards de dollars) en 2013.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Boubakar Nguema

    Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.