Ethiopie : La police tire sur des manifestants : 75 morts selon Human Rights Watch


  • FrançaisFrançais

  • L’organisation Human Rights Watch rapporte que la police en Ethiopie a tiré sur des manifestants qui protestait contre des expropriatons pour un projet d’agrandissement. Il y aurait 75 morts selon l’organisation.


    En Ethiopie, la police a tiré sur des manifestants faisant plus de 75 morts

    Agence Ecofin) – « La police et les forces armées ont tiré sur les manifestations, tuant au moins 75 manifestants et en blessant de nombreux autres, selon des militants », a annoncé Human Rights Watch (HRW).

    Dans la région Oromia, des menaces d’expropriations liées à un projet d’agrandissement de la capitale Addis Abeba, ont amené des étudiants à manifester. Ils se sont heurtés aux forces de l’ordre qui ont ouvert le feu.

    Selon le gouvernement, ces manifestations, pacifiques au départ, auraient « dégénéré en violence » et « terrorisé la population », ce qui expliquerait la réaction musclée des forces de l’ordre. La version est contestée par HRW : « Plusieurs personnes ont dit avoir vu les forces de sécurité dans la ville de Walliso, à 100 km au sud-ouest d’Addis Abeba, tirer sur la foule des manifestants en décembre, laissant des corps étendus dans la rue. » affirme l’ONG, soutenue par l’ambassade des Etats Unis : « Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par les récents affrontements dans la région éthiopienne de l’Oromia qui auraient entraîné la mort de nombreux protestataires » déclare le communiqué officiel.

    La région de l’Oromia, qui compte près de 27 millions d’habitants, est la plus peuplée du pays et parle sa propre langue, l’Oromo, rappelle l’AFP.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Boubakar Nguema

    Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.