Risque de génocide au Burundi, l’Union africaine mobilise 5000 hommes


  • FrançaisFrançais

  • L’Union Africaine veut mobiliser 5 000 hommes au Burundu à cause du risque de génocide dans les affrontements qui dévastent le pays. Mais le gouvernement du Burundi n’a pas encore accepté l’aide officielle de l’UA.


    Face au risque de génocide, l’Union africaine mobilise 5000 hommes au Burundi

    (Agence Ecofin) – « Il y a risque de génocide bien sûr, je me demande d’ailleurs s’il n’y a pas déjà des éléments de génocide quand on voit le niveau atteint par les violences aujourd’hui.» déclarait vendredi dernier l’ex-président du Burundi Pierre Buyoya sur RFI.

    Son appel a trouvé écho à Addis Abeba, où le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a décidé de déployer une force de 5000 hommes au Burundi, avec ou sans le consentement du pouvoir en place.

    Ainsi, la Mission africaine de prévention et de protection au Burundi (Maprobu) restera présente dans le pays pour une durée de 6 mois, renouvelable, avec pour mission de protéger les populations civiles et d’accompagner un dialogue entre les parties pour tenter de sortir de cette crise sans davantage de violences.

    Le gouvernement burundais n’a pas encore pris position officiellement quant à cette intervention. Seul son porte-parole Philippe Nzobonariba a déclaré vendredi que ces forces « ne peuvent pas envahir un pays si ce dernier n’est pas informé et ne l’autorise pas », ce qui laisse craindre un affrontement dans les prochains jours.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Boubakar Nguema

    Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.