vendredi , 24 novembre 2017

Algérie : Coupure d’internet pendant le BAC

Mot-clés: , ,

L’Algérie va couper internet sur tout son territoire pour la seconde session du BAC. Des sujets ont fuité dans les centres d’examen et ils sont partagés sur le web. Mais ils sont tellement cons, ces mecs ! Au lieu de sanctionner la corruption dans les centres d’examen et donc leur propre gouvernement, ils préfèrent couper internet. C’est comme si vous tuez le facteur parce qu’il vous apporte une mauvaise nouvelle.


Algérie : Coupure d’internet pendant le BAC

(Agence Ecofin) – Selon le site Hashtag-Algérie, le gouvernement algérien a décidé d’interrompre partiellement ou totalement les services Internet en République d’Algérie du 19 au 23 juin 2016. C’est durant cette période-là que se déroulera la seconde session du baccalauréat. La décision du gouvernement découle de la fuite massive des sujets de l’examen, survenue lors de  la première session qui s’est tenue du 29 mai au 02 juin 2016. Des corrigés de certaines épreuves étaient disponibles sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Les candidats y accédaient  sur leur mobile.

Plusieurs centres d’examen à travers le pays ont été touchés par cette vague de tricherie. Dans un communiqué publié le  02 juin  2016, rapporte le site d’information Tout Sur l’Algérie (TSA), le département de Nouria Benghabrit avait dénoncé cette fraude, la qualifiant comme une « série d’attaques informationnelles massives (faux sujets) sur Internet à travers des pages et sites sur les réseaux sociaux (…) C’est-à-dire que l’examen du bac a concentré toute une énergie et un arsenal technologique et télématique impressionnants ».

D’après le ministère de l’Éducation, les enquêtes menées par le centre de prévention et de lutte contre la criminalité informatique et cybercriminalité de la gendarmerie nationale, ont déjà permis d’identifier plus de quinze plateformes d’échanges et 150 profils Facebook dont certains sont domiciliés à l’étranger. Plusieurs personnes dont des employés de l’Office national des concours et examens sont poursuivies en justice pour « abus de pouvoir » et « violation de secret » autour du baccalauréat 2016.

Ce n’est pas la première fois que des cas de fraude et de tricherie sont signalés lors de l’examen du Baccalauréat en Algérie. Mais depuis l’accroissement du taux de pénétration de l’Internet dans le pays, le phénomène semble avoir pris de l’ampleur malgré les mesures de sécurité prises chaque année par le ministère de l’Education.

 

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Boubakar Nguema

mm

Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l’actualité africaine et panafricaine.

2 commentaires

  1. Bonjour
    À l’époque où Internet n’éxistait pas encore, les fils de … recevaient les sujets à domicile. Ce n’est qu’un juste retour des choses que les baisses classes profite de ce laxisme.
    Indignez vous, soulevez vous et ne vous laissez pas faire? Le bac devrait être réformé tt comme l’ensemble du système éducatif. N’oubliez pas le partage équitable du pétrole. Et pendant ce mois de ramadan faites la grève et n’achetez plus de viande, son prix va s’effondrer pour l’ensemble des Algériens. Soyez malins

  2. C’est faux la ministre a bien expliqué qu’il n’y aura pas de coupure et si cela arrive c’est tout simplement dû aux problèmes de réseaux !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG