La France très critiquée pour son interventionnisme dans les élections gabonaises

On ignore encore les résultats officiels des élections au Gabon et le Parti socialiste proclame déjà la victoire de son poulain. La Franceafrique a encore de beaux jours devant elle.


On ignore encore les résultats officiels des élections au Gabon et le Parti socialiste proclame déjà la victoire de son poulain. La Franceafrique a encore de beaux jours devant elle.

(Agence Ecofin) – Alors que les résultats des élections présidentielles gabonaises doivent être proclamés ce soir, suite aux décomptes finaux de la CENAP, une polémique prend de l’ampleur en France et en Afrique.

Alors que la loi interdit toute proclamation anticipée des résultats et que les institutions internationales appellent à la réserve et à la patience, dès dimanche, un communiqué du Parti socialiste français a pris fait et cause pour le candidat Jean Ping et pour le départ du président sortant.

De nombreux médias français ont également relayé les proclamations illégales de victoire de l’opposition et même ses menaces en cas d’annonce de résultats contraires à ses vœux, rappellant ainsi le fameux « On gagne ou on gagne ! » des militants du Front patriotique ivoirien.

Ces interventions, qui réveillent de vieilles douleurs, sucsitent une vive polémique, tant au qu’en France ou en Afrique : Une « intervention scandaleuse et délirante dans les affaires intérieures du Gabon » pour le journal L’Union (Libreville), « La France se comporte toujours comme une puissance coloniale en Afrique » pour Slate, « La presse d’opposition exulte ! » pour Ouest-France, « Une polémique dont se seraient bien passés les Gabonais, à quelques heures de l’annonce fatidique du nom du vainqueur », pour Maliweb, etc.

« Les résultats de l’élection présidentielle seront proclamés par le Ministre de l’Intérieur, après la réunion de la CENAP qui débutera ce jour à 19:00. Tout autre prétendu résultat diffusé avant, pendant ou après la proclamation officielle n’est que mensonge et violation de la loi. » rappelle le Ministère gabonais de l’Intérieur.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Boubakar Nguema

Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

1 réponse

  1. patrik dit :

    Que les occidentaux laisse l’afrique en paix nous SommeS assez intelligent pour ce qui est bien pour nous.nous avons trop subi et il est temps que ça cesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *