X-Men : Apocalypse a fait ce qu’il a pu

Les critiques n’ont pas été tendres avec X-Men : Apocalypse. « Bof », « ennuyant », mais même s’il a des défauts, le film propose un excellent développement des personnages et les effets spéciaux restent époustouflants. On sent une fatigue de la franchise et on peut résumer X-Men : Apocalypse par : Il a fait ce qu’il a pu.


Les critiques n'ont pas été tendres avec X-Men : Apocalypse. Bof, ennuyant, mais même s'il a des défauts, le film propose un excellent développement des personnages et les effets spéciaux restent époustouflants.

3 minutes. C’est le temps qu’il faut comprendre le scénario de . Un mutant, qui prétend être le premier des mutants, se prend pour un Dieu dans l’Égypte Antique. Ce mutant peut se transférer sur un autre corps et il peut aussi récupérer les pouvoirs des autres mutants par le transfert. Certains de ses disciples, qui en avaient marre, décident de se rebeller. Ils font exploser la pyramide où En Sabah Nur alias Apocalypse faisait le transfert de son corps et il est enseveli sous les décombres pour des siècles. On aurait dit que Jacques Grimault a écrit le scénario… Ensuite des milliers d’années plus tard, des adeptes réveillent Apocalypse qui veut supprimer la décadence du monde pour le détruire. Les X-Mens débarquent et ils le tuent.

Le scénario est trop mince pour un string

Il est certain que X-Men : Apocalypse ne va pas décrocher la palme du scénario du plus original, mais c’est un parti pris. Ils ont préféré l’histoire la plus consommable par tous pour se concentrer sur le développement des personnages. De plus, je ne vois pas d’originalité démesurée dans Captain America : Civil War et tous les films de super héros qui débarquent dans nos salles. Certes, Marvel et DC ont l’art de transformer une broutille pour quelque chose de monstrueux, mais cela en revient au même. Au moins, X-Men : Apocalypse assume parfaitement son choix.

Les critiques n'ont pas été tendres avec X-Men : Apocalypse. Bof, ennuyant, mais même s'il a des défauts, le film propose un excellent développement des personnages et les effets spéciaux restent époustouflants.

Un défaut qu’on peut reprocher à X-Men : Apocalypse est qu’il fait du surplace pour établir l’histoire de ses personnages au fil de la franchise. Dans le précédent opus, X-Men : Days of Future Past, on avait eu un scénario très original, mais le voyage temporel est une vraie saloperie et on peut se casser la gueule si on ne le maitrise pas. Même si le film a été un succès, les scénaristes se sont dit que cette fois, ils vont revenir aux fondamentaux et plus fondamental que X-Men : Apocalypse, tu meurs !

Un développement exceptionnel des personnages en parallèle

Le scénario est à jeter et donc, il nous reste le développement des personnages. C’est un critère d’une grande qualité. Pour moi, le principal problème dans Batman v Superman, Civil War ou Suicide Squad est qu’on se concentre sur 1 ou 2 personnages et on néglige le reste. Parfois, c’est nécessaire, vous n’allez pas montrer les formes voluptueuses de Wonder Woman dans un film qui raconte la confrontation des 2 plus grands super héros. Mais il est dommage de considérer les autres super héros comme des figurants. Et sur cet aspect, X-Men : Apocalypse frôle la perfection.

Les critiques n'ont pas été tendres avec X-Men : Apocalypse. Bof, ennuyant, mais même s'il a des défauts, le film propose un excellent développement des personnages et les effets spéciaux restent époustouflants.

Dans ce développement, le réalisateur n’a pas pris de risques, mais il a pris son temps pour raconter l’histoire de Cyclope ou de Tornade. Et la réalisation fait en sorte que chaque personne possède un créneau qui lui est propre et c’est un exploit qu’on peut saluer. Un film doit toujours être une oeuvre indépendante signifiant que quelqu’un, qui ne connait pas les X-Men, doit pouvoir apprécier le film. Et c’était mon cas. Et il y a des millions de téléspectateurs qui sont du même avis quand on voit que X-Men : Apocalypse a engrangé près de 530 millions de dollars au Box Office. Même le cas du Vif-Argent, qui est très secondaire et qui joue un peu le bouffon de service, est très bien retranscrit. On comprend son origine et pourquoi il s’intéresse tellement à Magneto.

X-Men : Apocalypse propose près de 15 personnages et chacun bénéficie de quelques minutes pour se faire connaitre du public. J’ai moins apprécié la prédominance de Mystic, mais marketing oblige, Jennifer Lawrence devait crever l’écran même si ce n’est pas son meilleur rôle, car elle dénature le personnage froid et impitoyable de Mystic. Mais est-ce que 5 minutes suffisent pour raconter l’histoire d’un personnage d’une saga comme celle des X-Men ?

Les critiques n'ont pas été tendres avec X-Men : Apocalypse. Bof, ennuyant, mais même s'il a des défauts, le film propose un excellent développement des personnages et les effets spéciaux restent époustouflants.

Oui et il suffit de voir l’apparition de Wolverine. On ne peut pas faire un film de X-Men sans Wolverine. Il apparait pendant 5 minutes au maximum, mais même le plus novice des téléspectateurs comprend qu’il ne faut pas plaisanter avec Wolverine. Wolverine est Wolverine alors qu’il ne dit pas un seul mot. La manière dont il a été exploité est vraiment superbe. Et le bonus est que l’intervention de Jean Grey alias Phoenix montre aussi pourquoi Wolverine n’a pas perdu toute sa mémoire.

Que vont devenir les X-Men ?

Les critiques n'ont pas été tendres avec X-Men : Apocalypse. Bof, ennuyant, mais même s'il a des défauts, le film propose un excellent développement des personnages et les effets spéciaux restent époustouflants.

J’ai aimé de nombreux aspects du film. Les personnages sont bien retranscrits et les effets spéciaux sont époustouflants. La destruction d’Auschwitch par Magneto vaut le détour et les scènes de combat sont aussi excellentes même si les clins d’oeil bibliques sont vraiment déplacés (Sérieux, les 4 cavaliers de l’Apocalypse). Mais X-Men : Apocalypse ne propose rien sur l’avenir de la franchise. Ils ont pris le temps de raconter la genèse des personnages et l’univers des X-Men est bien établi. Dans X-Men : Apocalypse, vous comprendrez d’ailleurs pourquoi le professeur Xavier est chauve. Mais l’indépendance de l’oeuvre peut nuire à la suite de la saga. Comme je l’ai dit, la franchise semble faire du surplace avec des retours en arrière pour combler les trous. À ce rythme, il faut espérer que les X-Men ne vont pas finir comme les 4 Fantastiques (les 4 quoi ?).

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *