Série Blindspot : Beaucoup de potentiel et de bonnes intentions

La série Blindspot est déjà diffusée depuis septembre 2015 et on livre les premières impressions sur cette série qui mélange le genre policier, Thriller et espionnage.


Une hypothèse sur le fait que Planet Nine soit une exoplanète
l'Amas des Pléiades, la nurse possible de notre soleil qui aurait pu piquer Planet Nine qui appartenait à un autre système.

fait partie de ces séries qui vont proposer une trame classique, mais en ajoutant de nouveaux éléments et une nouvelle approche scénaristique. Première scène du premier épisode. On trouve un sac dans Time Squares. Mais comme un sac abandonné fait toujours penser à une bombe, on appelle tout ce qu’on peut trouver. Quand le démineur s’approche du sac, il s’ouvre et une femme nue recouverte de tatouages en sort. L’esthétique du décor est plantée et on est curieux de voir la suite.

Une Jane Doe parfaitement représentée

L’intrigue suit un parcours classique, mais elle est différente de ce qu’on peut voir dans d’autres productions similaires. La femme, appelée Jane, est totalement amnésique et les seules pistes sont les tatouages qui recouvrent son corps. Chaque tatouage donne lieu à une affaire concernant la sécurité nationale. Et le premier tatouage indique Kurt Weller, un agent du FBI qui est le principal personnage masculin. Ensuite, le reste des épisodes retombe dans une trame traditionnelle. À chaque début d’épisode, on étudie un tatouage, cela mène vers une nouvelle affaire permettant au personnage de Jane de retrouver progressivement la mémoire tout en sauvant le pays de ses nombreux ennemis.

Nos impressions sur la série Blindspot

Malgré un sentiment de prémâché, la arrive à se démarquer par 2 aspects. La première est que les personnages sont parfaits dans leurs rôles. Il n’y a pas de surjeu, notamment par l’interprétation du personnage de Jane par Jaimie Alexander. On connait surtout cette actrice pour son rôle dans la série Kyle XY (assez médiocre au passage) et dans le film Thor. Vous pouvez créer une excellente série sur de nombreux aspects, mais si vous foirez le personnage principal, alors c’est foutu d’avance. Et par sa représentation féminine, le personnage de Jane est différent, surtout au début. On a quasiment une représentation androgyne, mais qui malheureusement, retombe dans les travers de la romance et du personnage féminin typique au fil des épisodes. Les autres personnages possèdent une répartition assez conventionnelle et le personnage de Kurt Weller est interprété Sullivan Stapleton.

Blindspot s’inspire de Person of Interest

Nos impressions sur la série Blindspot

Mais au-delà de la performance des acteurs et de la réalisation, on apprécie la différence du scénario, mais également de sa documentation. De nombreuses séries sont documentées de façon catastrophique sans aucun travail de recherche pour apporter une dose de réalisme. Et dans ce registre, Blindspot fait les choses différemment en essayant à la fois de ne pas raconter de conneries tout en surfant sur les sujets d’actualité. Une recette qui a fait ses preuves avec Person of Interest. Dans de nombreuses séries mettant en scène l’aspect gouvernemental et espionnage, on trouve un camp bien retranché (les gentils Américains contre les méchants étrangers). La série Blindspot tombe aussi dans ce piège, mais elle arrive à proposer une légère fraicheur sur le concept d’ennemi.

L’actualité est bien retranscrite avec l’utilisation des drones pour tuer des civils américains, des micro satellites, des problèmes de la sécurité nationale par des groupes internes et de la bataille interagence entre la CIA et le FBI. Tous les épisodes critiquent le gouvernement américain que ce soit par ses différentes décisions ou l’hypocrisie de sa politique étrangère. Certes, le mot de la fin revient toujours au FBI qui est toujours le Grand Sauveur du monde, mais le fait même de critiquer les autres aspects est déjà un bon point.

Au final, on peut dire que la série Blindspot part avec de très bonnes intentions. Sur la trame scénaristique, c’est quasiment un sans-faute même si les derniers épisodes que j’ai vus me laisse sceptique. Ça part dans tous les sens avec la propre histoire de Jane, ses dilemmes, l’identification des ennemis qui semblent se mélanger dans une énorme conspiration gouvernementale. La série est bonne à regarder pour une première saison, mais on attend de voir la suite. NBC, qui produit Blindspot, a déjà programmé une seconde saison. On ne va pas dire que la série Blindspot est excellente à tous les points, mais elle reste une surprise intéressante pour un second choix et elle possède de nombreux potentiels qui peuvent la propulser au rang des meilleures séries TV si elle sait les exploiter.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *