L'Eglise du Monstre en spaghettis volant peut désormais célébrer des mariages en Nouvelle-Zélande


  • FrançaisFrançais

  • L’Eglise du Monstre en spaghettis volant qu’on connait comme la Pastafarisme peut désormais célébrer des mariages en Nouvelle-Zélande.



    Si vous voulez vous marier en Nouvelle-Zélande et que les églises, les temples et les mosquées ne vous plaisent pas, alors vous pouvez demander à l’Eglise du Monstre en spaghettis volant de célébrer votre mariage. L’Eglise du Monstre en spaghettis volant vient de recevoir l’autorisation du gouvernement néo-zélandais de célébrer des mariages officiels.

    L’Eglise du Monstre en spaghettis volant est un mouvement qui a été crée par Bobby Henderson en 2005. C’était pour protester contre l’enseignement du créationisme dans l’Etat du Kansas. En arguant que si on pouvait enseigner le créationisme, alors on pouvait aussi enseigner le Pastafarisme qui implique que l’univers a été crée par un Monstre en spaghettis volant. Mais ce monstre est totalement ivre et c’est pourquoi la Terre est rempli de défauts.

    Le mouvement est devenu viral sur le net et il y a de nombreuses églises du Monstre en spaghettis volant qui sont apparus dans le monde. Pour certains, c’est une parodie de l’église et pour d’autres, c’est une critique contre l’enseignement des principes religieux dans des écoles. On reconnait les pratiquants de l’Eglise du Monstre en spaghettis volant, car ils portent des passoires sur la tête.

    De plus, la science a prouvé l’existence du monstre en spaghetti volant. L’image ci-dessous a été capturé par des scientifiques au fond de la mer l’année dernière. On dirait qu’il n’a pas fini de cuver son vin.

    L'image du Monstre en spaghettis volant capturé par des scientifiques au fond de la mer

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Madeleine Jussier

    Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.