Des "passagers fantômes" dans la région touchée par le Tsunami au Japon

Les catastrophes naturelles sont propices à toutes sortes d’histoires étranges. Des chauffeurs de taxi rapportent qu’ils ont été confrontés à des passagers fantômes dans la région touchée par le Tsunami de 2011. C’est vrai qu’il n’y avait pas encore d’Uber à cette époque.


Des chauffeurs de taxi racontent qu'ils ont emmené des passagers fantomes après le Tsunami de 2011 au Japon

Dans une série d’événements étranges, certains chauffeurs de taxi au prétendent qu’ils ont transporté des passagers fantômes après le qui a dévasté le pays en mars 2011. 7 chauffeurs sur 100 rapportent ce type de témoignage. Ils ont été interrogés par Yuka Kudo, une étudiante en sociologie à Tokohu. Kudo les a interrogés dans le cadre de sa thèse et elle a voyagé dans la ville côtière de Ishinomaki chaque semaine pendant un an pour parler aux chauffeurs de taxi. Elle a posé la même question à 100 chauffeurs : Est-ce que vous avez vécu des expériences inhabituelles après le désastre ? De nombreux chauffeurs l’ont ignoré, certains étaient en colère, mais 7 ont raconté leurs rencontres de l’au-delà (Insérez une musique terrifiante ici).

En particulier, un chauffeur propose une histoire vraiment fascinante. À l’été 2011, une femme vêtue d’une veste est entrée dans son taxi à côté de la station d’Ishinomaki. Elle a dit : Allez à la station Mianmihama. Le chauffeur a répondu qu’il n’y a plus rien et que toute la station avait été détruite. Et elle a répondu avec une voix tremblante : Est-ce que je suis morte ? Le chauffeur s’est retourné immédiatement et le siège arrière était vide.

Un autre chauffeur raconte qu’un homme d’environ 20 ans est entré dans son taxi. Quand le chauffeur a regardé dans son rétro pour avoir la direction, l’homme a continué à pointer le doigt vers l’avant. Le chauffeur a demandé une destination et l’homme a répondu d’aller à la montagne Hiyoriyama. Quand le taxi a atteint la zone, l’homme avait disparu du taxi.

Des passagers fantomes empruntent des taxis après le Tsunami au Japon

On pourrait dire que ce sont des hallucinations provoquées par le traumatisme du Tsunami. Mais les journaux des chauffeurs sont une preuve indirecte que ces événements ont pu se produire. Quand ces fantômes sont entrés dans ces taxis, les chauffeurs ont déclenché leurs compteurs et s’il n’y avait personne, alors les chauffeurs ont dû payer la course de leur poche. Les chauffeurs ont rapporté ces événements dans leurs journaux.

Tous les fantômes semblaient jeunes et Kudo estime que cela pourrait être des victimes du Tsunami. Selon cette étudiante, les jeunes n’arrivent pas à accepter leurs morts et l’interaction avec les chauffeurs pourrait être un moyen de compenser leurs peines. Aucun de ces chauffeurs n’a eu peur. La plupart ont perdu des proches dans la catastrophe et ils ont considéré ces fantômes comme des expériences spirituelles.

Et ces chauffeurs viennent de nous donner l’explication logique à ces phénomènes. En admettant qu’on puisse considérer les journaux comme des preuves, ces chauffeurs ont simplement eu des hallucinations. Après la mort de proches, les personnes tentent de suivre un rythme machinal en effectuant leur tâche quotidienne. Des personnes voyagent, sans le savoir, pendant des dizaines de kilomètres, pour oublier ce qui s’est passé. Il n’y a aucun fantôme dans l’histoire, mais juste un moyen pour un esprit traumatisé de comprendre une chose inimaginable. Cependant après le Tsunami de 2011, de nombreux fantômes et de figures spectrales ont été rapportés dans les régions touchées par la catastrophe. Mais cela ne fait que renforcer l’explication du traumatisme. On pourrait envoyer GussDX faire son enquête…

Source : Asahi

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

1 réponse

  1. ciano dit :

    « On pourrait envoyer GussDX faire son enquête… » pffff pathétique ! ne mêle pas le malheur des gens à un charlatan du net qui n’arrive même pas à truquer ses vidéos sans que ça ne se voit ! Premièrement, il a mentit un an de plus, il ne sait même pas bien truquer ses vidéos, puisqu’il a fait un oubli on ne peut plus grossier. Bref, ta dernière phrase, essayant stupidement de faire de l’humour sur un vrai drame, est on ne peut plus irrespectueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *