vendredi , 15 décembre 2017

Kickstarter : Des Chinois volent les idées des produits

Il est impossible de battre les Chinois sur le terrain de la réactivité. Des entreprises chinoises piquent les idées des projets de Kickstarter et les lancent sur le marché avant la sortie du produit original pour un prix dérisoire.


Kickstarter : Des Chinois volent les idées des produits

Yekutiel Sherman est un entrepreneur israélien qui a eu l’idée de proposer une alternative aux bâtons de Selfie. Une coque de Smartphone avec un bâton rétractable à l’arrière avec le doux nom de Stickbox. Bon, c’est vraiment une idée de merde pour le Selfie qui est le symbole du narcissisme, mais au moins, il a passé du temps à concevoir le produit. Il a lancé un projet Kickstarter pour récolter des fonds. Il voulait récolter 40 000 dollars et comme les fans de Selfie sont prêts à acheter n’importe quoi, le projet a atteint son objectif.

Tout était prêt, mais 7 jours avant le lancement officiel du produit, notre Sherman apprend avec une grande tristesse que son bâton de Selfie a été piqué par des entreprises chinoises qui l’ont fabriqué en masse en le vendant pour une fraction du prix de base. Le Stickbox original devait couter environ 47 dollars, mais les Chinois le proposent pour 9 à 15 dollars sur des sites comme Alibaba.

Il est impossible de battre les Chinois sur le terrain de la réactivité. Des entreprises chinoises piquent les idées des projets de Kickstarter et les lance sur le marché avant la sortie du produit original pour un prix dérisoire.

Normalement, les gens auraient dû avoir de la sympathie pour Sherman, mais c’est le contraire qui s’est produit. Les investisseurs sur Kickstarter ont déclaré qu’on se foutait vraiment de leur gueule avec un prix de 47 dollars alors que les versions plagiées coutent une valeur minimale. De plus, il n’y a aucune garantie que le produit original soit meilleur que les copies.

Sherman a retroussé ses manches pour tenter de neutraliser les copieurs chinois. Mais il est aussi difficile de trouver l’identité et l’adresse d’une entreprise chinoise que de trouver une once d’intelligence chez des politiciens. Et Sherman se retrouve le bec dans l’eau. Il fait face à la fureur des investisseurs sur Kickstarter qui estiment qu’ils ont été lésés et son produit ne se vendra jamais face à la concurrence chinoise. On pourrait penser que c’est un cas isolé, mais en fait, on dénombre des centaines de cas où des produits originaux ont été copiés, fabriqués et vendus avant même la sortie de l’exemplaire original. La morale de l’histoire est qu’il faut accepter la mondialisation avec ses avantages et ses inconvénients.

Source : Quartz

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Madeleine Jussier

mm

Dégoutée du monde, je me concentre sur l’actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n’hésite pas à critiquer l’idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG