Bangladesh : Un 4e blogueur tué à coup de machette



Niloy Chakrabarti est le 4e blogueur qui a été massacré à coup de machettes au Bangladesh depuis le début de l’année.

Selon le groupe SITE, la branche Ansar al-Islam d’Al-Qaeda du sous-continent indien (AQIS) avait déjà averti qu’elle attaquerait tous les blogueurs qui insulteraient l’Islam. Le communiqué en anglais et en bengali a été posté sur des comptes et Twitter. Ansar al-Islam a déclaré que cette attaque était une vengeance pour le prophète Mohammad et elle ajoute qu’il y aura d’autres actions similaires contre ses ennemis. En ajoutant : Si votre liberté d’expression ne vous donne aucune limite, alors préparez votre poitrine à la liberté de nos machettes.

La de Niloy Chakrabarti, un blogueur de 40 ans, qui écrivait sous le pseudonyme de Niloy Neel, a provoqué une protestation massive à Dhaka. Le blogueur a été tué dans son appartement de Dhaka lorsque 6 hommes armés ont fait irruption et l’ont massacré avec des machettes. Niloy Neel était un contributeur de la plateforme Mukto-Mona et ses articles étaient très critiques envers l’Islam. Mukto-Mona a été créé par Avijit Roy, un autre blogueur qui a été tué à coup de machettes en février 2015.

Pour David Griffiths, responsable de l’Asie pour Amnesty International : Ces attaques veulent provoquer la peur par leur barbarie et supprimer totalement la liberté d’expression. Le problème est que ces branches terroristes sont supportées par le gouvernement en place dirigé par le premier ministre Sheikh Hasina. Niloy Neel est le 4e blogueur à être tué et pourtant, il n’y a aucune arrestation depuis le début de l’année. Les récents articles de Niloy Neel condamnaient l’assassinat de 3 blogueurs et il supportait le droit des femmes et des minorités. Le blogueur critiquait notamment la persécution des hindous dans le sud de l’Asie.

Le 15 mai, Niloy Neel avait posté sur Facebook qu’il était suivi et il a alerté la police. La police lui a simplement dit de quitter le Bangladesh. Le comité de protection des journalistes au Bangladesh a déclaré que le nom de Chakrabarti fait partie d’une liste de 854 blogueurs qui sont considérés comme des athées et qui sont visés par les terroristes. Depuis 1992, 17 journalistes ont déjà trouvé la mort au Bangladesh et aucun de ces meurtres n’a fait l’objet de poursuites judiciaires.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Estelle Dufresne

Ancienne journaliste dans plusieurs titres de la presse régionale. Mais comme la presse régionale n'existe plus, je me suis recyclé dans les rubriques internationales de plusieurs sites en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *