Les pays du BRICS vont créer un fil d'actualités et une radio


  • FrançaisFrançais

  • Les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud) ont décidé de lancer un fil d’actualités et une radio qui permet de couvrir l’information provenant de ces pays. L’intérêt est de promouvoir et de proposer une vision différente sur l’actualité qui est accaparé par les médias occidentaux. Sputniknews se chargera de créer et de coordonner ce fil d’actualités.



    (Agence Ecofin) – L’agence d’information russe Sputnik annonce qu’elle vient de signer un mémorandum avec les principaux médias de 3 pays membres des BRICS, à savoir l’Afrique du Sud, le Brésil et l’Inde. L’accord porte sur la création d’un fil d’actualités et d’une radio. Le mémorandum a été signé entre l’agence Sputnik, le groupe audiovisuel sud-africain (South African Broadcasting Corporation-SABC), l’agence d’information sud-africaine (African News Agency), la société d’information brésilienne Empresa Brasil de Comunicação et la holding médiatique indienne Sahara Samay. Des accords bilatéraux ont également été signés entre ces différents organismes, en vue d’un échange d’informations.

    Selon l’agence Sputnik, l’initiative des BRICS visent à couvrir l’actualité dans un monde devenu multipolaire. En d’autres termes, il s’agit de donner du répondant aux grands médias internationaux des puissances occidentales et, surtout, donner la vision du monde de ces autres puissances mondiales qui ont formé le groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

    Cette ambition est nourrie par la Russie qui a lancé l’agence Sputnik en novembre 2014. C’est un projet multimédia destiné à l’étranger. Il regroupe une agence de presse, le site Sputniknews.com, un centre de presse et un réseau de stations de radio diffusant en 30 langues dans 34 pays du monde.

    L’information est produite non pas à Moscou, mais depuis les sites où se déroulent les évènements. Toujours pour concrétiser son ambition, la Russie s’apprête à lancer une chaîne de télévision qui sera la version francophone de sa chaîne publique Russia Today (RT). Ce nouveau média aura son cœur de cible en Afrique.

    Certes la Chine n’est pas partie prenante du mémorandum, mais cet autre pays membre des BRICS porte aussi un projet de communication vers l’international, à travers la Radio Chine Internationale et l’agence de presse Chine Nouvelle.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Estelle Dufresne

    Ancienne journaliste dans plusieurs titres de la presse régionale. Mais comme la presse régionale n'existe plus, je me suis recyclé dans les rubriques internationales de plusieurs sites en ligne.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.