Le footballeur Mathieu Flamini veut la fin du pétrole avec l’acide lévulinique


  • FrançaisFrançais

  • Le footballeur Mathieu Flamini prétend qu’il peut mettre fin à l’ère du pétrole grâce à une nouvelle susbtance appelée acide lévulinique. Mathieu Flamini a aidé à financer et développer cette substance depuis plus de 7 ans. En gros, cet acide lévulinique provient du biomasse. Et le biomasse provient de l’agriculture spécialisée dans l’agrocarburant. Sauf qu’on a besoin de pétrole pour la plupart des agricultures modernes. Bien tenté, Mathieu Flamini, mais laisse donc les solutions aux vrais chercheurs et contente-toi d’être bon footballeur à Arsenal.


    Mathieu Flamini veut mettre fin au pétrole grâce à l'acide lévulinique

    (Agence Ecofin) – Mathieu Flamini (photo), le milieu de terrain français, âgé de 31 ans et évoluant à Arsenal, sera au premier plan d’une révolution ayant conduit à la découverte de l’acide lévulinique, un produit de substitution « capable de remplacer le pétrole sous toutes ses formes ».

    Le joueur français a dévoilé, dimanche dans les colonnes du Sun, cette découverte effectuée, au bout de sept ans de recherche, par l’unique entreprise au monde en mesure de produire en quantité industrielle cet acide. Il est en effet aux commandes de l’entreprise GF Biochemicals, Granata-Flamini, et aurait énormément investi dans les recherches.

    Le produit découvert serait « une molécule capable de remplacer le pétrole sous toutes ses formes », a-t-il révélé à la publication britannique.

    « Durant 7 ans, j’en ai parlé à personne. Mes parents l’ont appris l’année dernière et mes coéquipiers à Arsenal le découvriront probablement en lisant cet article », raconte l’ancien joueur marseillais, au tabloïd anglais.

    Mathieu Flamini précise avoir fondé la société GF Biochemicals, suite à sa rencontre en 2008 à Milan,  avec l’entrepreneur italien de 32 ans Pasquale Granata. « On souhaitait faire quelque chose ensemble pour l’environnement et contribuer à la lutte contre le changement et le réchauffement climatiques », a-t-il ajouté.

    Mathieu Flamini s’annonce en « pionniers » avec son partenaire industriel, ajoutant : « Nous ouvrons un nouveau marché, d’une valeur potentielle de 20 milliards de livres. »

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Estelle Dufresne

    Ancienne journaliste dans plusieurs titres de la presse régionale. Mais comme la presse régionale n'existe plus, je me suis recyclé dans les rubriques internationales de plusieurs sites en ligne.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *