Donald Trump et ralentissement de la Chine : Top 10 des menaces pour l’économie mondiale


  • FrançaisFrançais

  • Donald Trump est considéré comme l’un des 10 menaces les plus importantes pour l’économie mondiale selon la firme The Economist Intelligence Unit. Dans cette même liste, on a également le ralentissement économique de la Chine.  Le possible locataire de la Maison Blanche frappe très fort puisqu’il est aussi menacant que l’économie d’un pays avec plus d’un milliard d’habitants.


    Donald Trump est considéré comme l'une des plus grandes menaces pour l'économie mondiale
    Donald Trump par ToolKitten sur Deviant Art.

    (Agence Ecofin) – L’éventuelle accession de Donald Trump à la présidence aux Etats-Unis a fait une entrée fracassante dans le Top 10 des menaces qui pèsent sur l’économie mondiale, selon le classement réalisé par cabinet The Economist Intelligence Unit (EIU).  Le candidat à l’investiture républicaine arrive au 6è rang dans le classement d’avril 2016 des risques pour l’économie mondiale, ex aequo avec le terrorisme islamiste ! Une arrivée possible de Donald Trump à la Maison Blanche obtient un indice de 12 sur une échelle de dangerosité mondiale qui peut monter jusqu’à 25.

    Les chercheurs de l’unité de prévision et d’intelligence économique du magazine britannique The Economist estiment que «les positions hostiles au libre-échange et son aliénation du Mexique et de la Chine pourraient provoquer rapidement une guerre commerciale». Le risque découle aussi de «ses tendances militaristes envers le Moyen-Orient et son interdiction de l’immigration musulmane qui pourraient servir d’outil de recrutement à des groupes djihadistes, décuplant leur menace dans la région et à l’extérieur».

    L’ d’affaires américain a «qualifié à plusieurs reprises la Chine de manipulatrice de devises», rappelle l’EIU, qui juge tout de même «modérée» la probabilité de la victoire de Donald à la présidentielle de novembre 2016. Mais le premier risque pour l’économie mondiale demeure, selon le rapport, le «ralentissement brutal de l’économie chinoise». Ce risque obtient un indice de 20 sur une échelle de 25.

    Un éventuel retour à la guerre froide découlant des interventions militaires russes en Syrie et en arrive à la deuxième place dans le Top 10 des risques, ex aequo avec une nouvelle crise de la dette sur les marchés émergents, provoquée par la volatilité des monnaies (indice 16). La désintégration de l’Union européenne (UE) sous l’effet de facteurs internes et externes, occupe la troisième marche du podium, ex aequo avec la fin de la zone euro à cause d’un retrait de la Grèce (indice 15).

    L’éventuelle sortie du Royaume-Uni de l’Union  européenne (Brexit) suite au vote du mois de juin arrive à la 4è place dans le Top 10 des risques, tout comme l’expansionnisme chinois qui provoquerait des affrontements dans la mer de Chine méridionale (indice 8). La chute drastique des investissements dans le domaine des hydrocarbures amenant à un choc pétrolier arrive à la dernière place dans le classement avec un indice de risque de 4

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Estelle Dufresne

    Ancienne journaliste dans plusieurs titres de la presse régionale. Mais comme la presse régionale n'existe plus, je me suis recyclé dans les rubriques internationales de plusieurs sites en ligne.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *