Explosion du pastafarisme dans le monde (église du Monstre en spaghettis volant)


  • FrançaisFrançais

  • Le Pastafarisme a peut-être commencé comme une critique des religions traditionnelles, mais le mouvement pour prier le Monstre en spaghettis volant prend une ampleur considérable dans de nombreux pays.


    Le Pastafarisme a peut-être commencé comme une critique des religions traditionnelles, mais le mouvement pour prier le Monstre en spaghettis volant prend une ampleur considérable dans de nombreux pays.
    L'église du Monstre en spaghettis volant dans la ville de Norman en Oklahoma

    Un vendredi soir dans le quartier de Crawford dans la ville de Norman en Oklahoma. Les bars et les restaurants commencent à s’illuminer les uns après les autres. Les derniers écoliers rentrent chez eux et le quartier se calme progressivement après une journée ensoleillée. Mais soudain des gens arrivent. Les voitures s’alignent les unes derrière les autres. Les gens ont les bras remplis de paquets de spaghettis et de bière et ils se dirigent vers un bâtiment. À l’entrée, des yeux globuleux observent chaque nouveau venu qui porte une passoire sur la tête. Certains sont venus en short tandis que d’autres sont en costard comme s’ils avaient un rendez-vous très important.

    Il y a environ 25 personnes qui s’observent en silence et puis l’un d’eux suggère : Il faut faire un baptême ou un truc du genre ? Inexpérimentées, ces personnes se sont réunies pour former la première église pastafarienne de la ville Norman dans le bel état de l’Oklahoma. Dans une semaine, il y aura un festival de musique dans la ville et les pastafariens espèrent convaincre d’autres personnes que le seul Dieu de l’univers est un monstre en spaghettis volant. La question du baptême fait débat. Les plus modestes suggèrent qu’il suffit de porter une passoire pour devenir un pastafarien. Mais d’autres sont plus protocolaires. Il faut que les nouveaux convertis plongent dans un bain de spaghettis. Après avoir compris que le gaspillage alimentaire n’est pas leur truc, l’idée de la passoire a été adoptée.

    La naissance du Pastafarisme

    Le mouvement de l’Église du monstre en Spaghettis volant est né en 2005 lorsque Bobby Henderson a écrit une lettre aux autorités du Kansas qui voulaient enseigner le créationnisme dans les écoles. Henderson écrit que si les autorités sont prêtes à croire en un dieu, alors il propose également que l’univers ait été crée par un monstre en spaghettis volant et de boulettes de viande. La lettre est devenue virale et le mouvement pastafarien était né et il a dépassé largement le concept d’une simple critique de la religion classique. Le Pastafarisme possède un site officiel où il recense les différents accomplissements des pastafariens autour du monde. La religion du Monstre en spaghettis volant est reconnue officiellement en Pologne, en Nouvelle-Zélande et aux Pays-Bas. Mais aux États-Unis, un juge a déclaré que l’église n’est pas une vraie religion.

    Le premier mariage célébré par le Pastafarisme reconnu en Nouvelle-Zélande

    Le premier mariage célébré par le Pastafarisme reconnu en Nouvelle-Zélande

    Toutefois, Mara Willard qui étudie l’art et la religion à Harvard n’est pas d’accord. Le problème est que les gens définissent la religion comme un dogme. Chaque mouvement est toujours politique et subversif. Les Protestants étaient considérés comme des naïfs à une époque et l’universalisme unitarien a émergé dans les mouvements hippies des années 1960 et 1970. Selon Willard, les gens se rassemblent, parlent entre eux, mangent ensemble et font la fête en refaisant le monde et ce sont les graines pour des religions qui deviendront légitimes au fil du temps indépendamment de l’incrédulité de l’époque qui a vu leur émergence.

    Dans l’église du Monstre en spaghettis volant, les vendredis sont les Nuits Saintes. Les gens viennent, mangent des spaghettis, boivent de la bière sans oublier la prière pour le Monstre en spaghettis volant. Le pastafarisme est également présent dans de nombreuses villes françaises même s’il faut du temps pour que l’Etat français, sclérosé dans ses dogmes, suive l’exemple de la Pologne ou de la Nouvelle-Zélande. Et de plus, le pastafarisme est pratiqué selon les désirs des habitants de chaque pays. Si le mouvement est très libre aux États-Unis, le cas français et anglais est plus normalisé, car le mouvement se concentre plus sur la critique des religions traditionnelles et à la promotion de la séparation entre l’Etat et la religion.

    Les règles du Pastafarisme

    Les règles du Pastafarisme se déclinent également selon les variantes pour chaque pays. Ainsi, dans la ville de Francfort en Allemagne, les pastafariens estiment que le monstre en spaghetti volant ne s’accompagne pas de boulettes de viande, mais de saucisses, car c’est évidemment le meilleur accompagnement avec les pâtes. On a des règles générales qu’on peut résumer par :

    • Ne soyez pas une ordure
    • Mettez du parfum
    • Prenez une douche
    • Ne soyez pas un enculé
    • Ne soyez pas en colère, mais plus spaghettis (jeu de mots avec Upsetti et Spaghetti)
    • Mangez des pâtes

    Mais l’église ajoute régulièrement de nouvelles règles et la dernière est de toujours finir sa bière. Il y a quelques croyances dans le pastafarisme. Ainsi, les premiers pastafariens sont les pirates et c’est leur diminution qui est l’origine du réchauffement climatique. Le concept de la piraterie est important chez les pastafariens et leurs églises imitent le fonctionnement d’un navire de pirates avec un capitaine et ses matelots. Mais on ignore souvent qui est le capitaine et cela dépend si le capitaine de la veille est assez sobre pour tenir le rôle sinon c’est quelqu’un qui prend le relais.

    Le Pastafarisme a des réponses pour tout et il estime que la gravitation d’Einstein est une vaste blague. Vous voyez selon James Jackson, un nouveau baptisé dans l’église du Monstre aux spaghettis volant de Norman, autrefois, tous les humains étaient très courts, car les nouilles du Monstre exerçaient une pression sur les organismes et c’est la définition de la gravitation. Mais les gens se sont multipliés et le Monstre n’a plus suffisamment de nouilles pour exercer sa pression sur tout le monde.

    Dieu est toujours Humour dans l’église du Monstre en spaghettis volant et on peut plaisanter à propos de tout. Mais cela n’empêche pas le mouvement de transmettre des valeurs humanistes. La seule valeur est d’accepter les gens comme ils sont. En fait, selon Jackson, vous pouvez être musulman, chrétien, bouddhiste ou juif et pastafarien en même temps. Il n’y a aucun problème du moment que vous respectez la règle générale de ne pas être un enculé.

    Mais les pratiquants des religions traditionnelles ont dû mal à accepter le Monstre en spaghettis volant, car ils le considèrent comme une attaque contre leurs croyances. On n’a pas encore recensé de violence même si des pastafariens polonais ont rapporté qu’ils avaient eu des messages de menace sur la porte de leur église. Mara Willard rétorque qu’il ne faut pas regarder les pastafariens comme une menace, mais comme des gens qui font quelque chose de constructif. Ainsi, l’église du Monstre en spaghettis volant supporte Kiva, une organisation qui tente de financer des petits projets dans des pays où les taux d’intérêt sont effarants. L’équipe de Kiva appartenant au Pastafarisme vient d’atteindre une aide de 3 millions de dollars pour financer des projets dans le monde entier.

    L’église du Monstre en spaghettis volant continue de convaincre de nombreuses personnes à travers le monde. Les personnes se réunissent, discutent et s’amusent ensemble. Peut-être que le Pastafarisme a compris le principe de la religion alors que les religions conventionnelles l’ont oublié avec leur culture de dogmes, d’interdits et de châtiments.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Madeleine Jussier

    Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

    1 Response

    1. moore Rainbow dit :

      N’importe quoi ! avec ces débiles pasta machin truc ,le monde part vraiment en couilles .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *