Baldur's Gate: Siege of Dragonspear assombri par l'ombre du Gamergate


  • FrançaisFrançais

  • L’extension Siege of Dragonspear de la franchise Baldur’s Gate est disponible depuis quelques jours. Mais des changements sur les personnages ont provoqué la colère des fans et les racistes du Gamergate refont leur apparition. Certaines critiques sont justifiées, car le problème est que certains pensent qu’il faut mettre de la diversité pour de la diversité.


    Sexisme et Gamergate à cause des personnages de Baldur's Gate: Siege of Dragonspear

    Baldur’s Gate: Siege of Dragonspear était très attendu par les fans de la franchise. C’est une nouvelle extension depuis 1999 alors autant dire que le moindre changement ne passerait pas inaperçu. Mais Baldur’s Gate: Siege of Dragonspear a changé tellement de choses qu’il a provoqué la colère des fans. L’univers est-il devenu moins magnifique ? La jouabilité est-elle catastrophique ? Est-ce que Ben Affeck interprète l’un des personnages ? Rien de tout ça ! Le problème est que certains personnages sont transgenres et que l’un d’eux se moque même des crétins du Gamergate.

    L’ombre du Gamergate sur Baldur’s Gate: Siege of Dragonspear

    Certains joueurs de Baldur’s Gate: Siege of Dragonspear ont des problèmes avec 2 aspects du jeu. En premier lieu, Mizhena, un des personnages centraux, est un transgenre. Et Minsc, un personnage très apprécié, se moque du Gamergate. Pour rappel, le Gamergate est les attaques des développeurs et des joueurs contre les développeuses et la présence des femmes dans le jeu vidéo. Le premier Gamergate a été lancé par les femmes pour dénoncer le sexisme systématique du jeu vidéo, mais les propagateurs de haine ont utilisé la même expression de Gamergate pour dénoncer la corruption des médias spécialisés par les éditeurs. Le Gamergate, Made in Sexistland, a été lancé en 2013 jusqu’en 2014, alors que la corruption des éditeurs date de 20 ans. Il faut vraiment avoir une mentalité d’attardé mental pour comprendre que le jeu vidéo est un secteur totalement corrompu en 2014 alors que c’est une banalité depuis des décennies.

    Et dans Baldur’s Gate: Siege of Dragonspear, Minsc ironise sur le prétendu slogan du Gamergate : C’est l’éthique du journalisme dans les jeux vidéos en C’est l’éthique dans l’aventure. Ces 2 aspects ont provoqué des centaines de critiques négatives sur Metacritic et sur Steam. On se rend compte que les critiques proviennent du même cercle de personnes et que les vrais fans de Baldur’s Gate sont simplement contents d’avoir une nouvelle extension. On ne peut pas nier que le jeu possède encore des bugs et qu’il faudra attendre les prochains correctifs pour jouer dans les meilleures conditions.

    Le fantastique doit être aussi rigide que l’Inquisition

    Mais cette fausse polémique soulève l’un des paradoxes dans le genre du fantastique. Les jeux RPG/Fantastique sont caractérisés par une diversité et une imagination infinie que ce soit dans les personnages, la jouabilité et l’univers. Mais le fantastique actuel doit être obligatoirement tourné vers une mentalité blanco-centrique qui correspond à une culture toxique de certains joueurs. Dans leur vision du fantastique, les femmes doivent être des objets sexuels, aucune place pour une sexualité différente et aucune critique de toute sorte.

    CNET soulève 2 exemples remarquables avec The Witcher 3 et Game of Thrones. The Witcher 3 et Game of Thrones sont systématiquement dominés par une culture blanche, mâle et foncièrement hétérosexuelle. Les féministes ont critiqué The Witcher 3 sur ses aspects et l’éditeur a déclaré que c’est normal puisque l’histoire se passe dans l’Europe médiévale ou la majorité de la population était blanche. Mais un jeu vidéo n’est pas quelque chose de réaliste. Son objectif est de créer un univers imaginaire en permettant à tout le monde de s’identifier.

    La diversité doit être utile

    La place des femmes, les minorités et le mouvement LGBT sont autant de reflets qui montrent la diversification de notre société. Mais on ne doit pas simplement imposer la diversité juste pour prouver la diversité. Elle doit être utile dans le contenu et elle doit améliorer l’histoire. Et concernant l’excuse pathétique de Witcher 3 sur l’Europe médiévale, on pourrait rappeler le personnage de Heimdall dans le film Thor de Marvel. Très peu ont mis en doute l’utilité d’un Black comme l’un des plus grands héros d’Asgard. Thor mettant en scène la mythologie scandinave, qu’est-ce qu’un Black vient foutre dans l’histoire ? Certes, il y a eu des personnes, toujours les mêmes, qui ont tiqué, mais au final, le film Thor a été un succès retentissant pour la bonne et simple raison qu’Idris Elba était tout simplement superbe en Heimdall.

    Cela illustre le problème de la diversité. Les scénaristes ne doivent pas être obligés d’insérer de la diversité et le public ne doit pas l’imposer. C’est l’univers qui détermine si tel ou tel personnage est pertinent ou non. Est-ce que Baldur’s Gate: Siege of Dragonspear a commis des erreurs ? C’est évident, car la diversité des personnages n’apporte pas grand-chose à l’histoire et la blague sur le Gamergate était vraiment mal placée puisqu’elle a simplement attiré tous les partisans de ce mouvement abject ce qui a provoqué les critiques négatives sur le jeu. Venture Beat nous rapporte la critique négative d’un joueur qui vit en Turquie. Il nous dit qu’il faut que le personnage transgenre soit supprimé de Baldur’s Gate: Siege of Dragonspear pour que sa fille puisse le lire. En Turquie, ajoute-t-il, le mouvement LGBT est stigmatisé par la société et il ne veut pas que sa fille puisse être confrontée avec de telles idées. Pauvre mec, tu es obligé de parler de choses sérieuses avec ta fille et tu es embêté à cause de ta mentalité de merde ?

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *