Sécheresse, tempêtes tropicales et criquets : les trois plaies de Madagascar


  • FrançaisFrançais



  • secheresse-madagascar

    (Agence Ecofin) – Alors que la tempête Chedza vient de ravager Madagascar, la région australe de l’île, elle, connait sa vague de sécheresse la plus sévère depuis 2009. Cette partie du pays qui n’a plus connu de pluie depuis deux mois déjà, voit désormais le spectre de la crise alimentaire se profiler à l’horizon.

    Enrique Alvarez, responsable du Programme alimentaire mondial (PAM) dans la région a déclaré à RFI : «On ne parle pas encore de famine, mais on se prépare à une situation très difficile si la pluie ne tombe pas dans les deux prochaines semaines.» Selon les ONG présentes sur le terrain, les populations sont déjà réduites à consommer les semences de la prochaine campagne ou à rationner leur alimentation.

    En dépit de son caractère déjà très critique, la situation pourrait encore empiré. En effet, la FAO a indiqué que l’île pourrait encore être à la merci d’une invasion de criquets en cas d’interruption de son programme de lutte antiacridienne.

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Boubakar Nguema

    Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *