Grève de la JIRAMA : Un sabotage économique


  • FrançaisFrançais



  • Une partie des employés de la JIRAMA refuse de collaborer avec la compagnie américaine Symbion Power. Selon eux, la JIRAMA est une propriété de l’Etat même si 75% de la production d’électricité est actuellement entre les mains des étrangers. La ville d’Antananarivo et ses environs sont victimes de trois heures de délestage par jour. Et ce parce que l’Etat n’arrive plus à payer compagnies fournisseurs d’électricité. La JIRAMA réalise de grosses pertes chaque mois car elle achète l’électricité à 600 ariary le Kwh alors qu’elle la vend à 205 ariary. En plus de cela, ce sont encore des compagnies françaises qui approvisionnent la JIRAMA en carburant. Et le problème revient au même : l’Etat n’a pas assez d’argent pour les payer. Madagascar constitue un avantage financier pour ces compagnies et c’est pour ça qu’elles se contentent de la production d’électricité par les centrales thermiques consommant du carburant. Comme ça, il y a plus de profit.

    De leurs côtés, l’Etat et les dirigeants de la JIRAMA ne peuvent pas rester les bras croisés devant les pertes mensuelles réalisées et s’efforcent de trouver une solution qui conviendrait à tous. C’est là qu’est venue l’idée de collaborer avec la Symbion Power, une compagnie d’électricité américaine. Selon les responsables de cette compagnie, il est possible de diminuer le prix du Kwh à Madagascar. C’est en entendant cela que certains ont peut-être paniqué puisque les compagnies partenaires actuelles perdront une partie de leur revenu.

     

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.