Seule la littérature reste la force de la langue malgache


  • FrançaisFrançais



  • La plupart des malgaches adoptent les pratiques étrangères malgré les efforts faits par diverses organisations pour véhiculer les traditions malgaches.

    La mondialisation met les cultures et les civilisations malgaches en retrait par rapport aux cultures étrangères. En général, les malgaches imitent facilement les nouvelles pratiques. De ce fait, les traditions malgaches ne sont pas maîtrisées et l’afflux des cultures étrangères n’est pas contrôlé. Les nouvelles générations font face alors à un mélange de cultures.

    La langue malgache figure parmi les patrimoines victime de cette émergence des cultures étrangères. Les jeunes malgaches n’utilisent plus leur langue maternelle correctement. Ce problème s’identifie facilement, même à travers les média. Les rédacteurs des journaux sont les seuls à faire l’effort de respecter la grammaire malgache.

    Ce sont surtout nos habitudes qui détruisent lentement notre langue dont facebook et sms. L’emploi des abréviations est devenu une mauvaise habitude pour les jeunes de nos jours. Il e est de même pour les chansons. Apparemment seule la littérature peut lutter contre la disparition des cultures. Heureusement, il y a encore des écrivains qui sont stricts par rapport au respect de la grammaire malgache. Même certains membres de l’autorité ne maîtrisent pas le malgache. Dans la constitution, une autre langue malgache est utilisée avec une autre langue. De plus, la plupart des écoles à Madagascar adoptent l’enseignement en français. Ce qui est dangereux pour les enfants malgaches car les enseignants ne maîtrisent même pas cette langue. Si cela continue, les traditions et cultures malgaches disparaîtrons d’ici quelques années.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.