Madagascar : Le projet de loi sur la CENI, adopté sans le MAPAR et le VPMMM


  • FrançaisFrançais

  • Depuis le lancement du processus, le VPMMM et le MAPAR sont contre le projet de loi sur la CENI. Et ils n’ont pas changé d’avis, ils ne sont pas venu à la session d’adoption de ce projet de loi.



    La raison de ce refus est évidente, le VPMMM est contre le nouveau projet de loi sur la CENI Madagascar qui, selon le Président National du parti MMM Hajo Andrianainarivelo, n’est pas conforme à la constitution. Ses députés partisans ont confirmé leur point de vue. Il en est de même pour le MAPAR qui trouve que ni la Présidence ni la Haute Cour Constitutionnelle ne devrait avoir des représentants au niveau de la CENI. « Ils sont à la fois joueurs et arbitre. La nouvelle CENI est faite pour les tenants du pouvoir et non pour le pays » disent les MAPAR.

    Le projet de loi pour la création de la CENI a été adopté par une majorité dite présidentielle à l’Assemblée nationale. La nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante est composée de neuf membres permanents : un désigné par le président de la République ; un représentant du Sénat, un de l’Assemblée nationale, un de la Haute cour constitutionnelle (HCC), un de la Cour Suprême, un de l’Ordre des Avocats, un de l’Ordre des journalistes et deux issus de la société civile. Les représentants des partis politiques ne seront que temporaires.

     

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *