Madagascar : deux véhicules de remblai enlevés par la fourrière


  • FrançaisFrançais

  • Après que Lalao Ravalomanana ait pris la direction d’Antananarivo, les remblais ont cessé. Une semaine est passé. Mais la Commune Urbaine d’Antananarivo ne plaisante pas, deux camions de remblai sont mises en fourrières.



    Les responsables à la CUA ont été surpris de découvrir deux camions, sans gêne et en plein jour, transporter des terres à travers la capitale, malgré l’arrêté municipal 001-CUA/CAB-15 du 08 octobre 2015, interdisant le remblai et le transport de terres dans la capitale. Les deux véhicules ont tout de suite été retenus par la fourrière.

    Le remblai est désormais interdit et cette décision n’est pas à discuter car c’est une mesure pour éviter l’inondation des bas quartiers lors des saisons pluvieuses. La nouvelle maire et son équipe ne fera preuve d’aucune tolérance pour appliquer cet arrêté municipal, mais certains indisciplinés osent encore le faire. On se demande si les auteurs de ces remblais n’ont plus peur de rien, sinon un membre du pouvoir est prêt à prendre leur défense et ils ne se préoccupent pas des sanctions qu’ils pourraient recevoir. Selon les sources, des tentatives pour sortir les deux camions de la fourrière sont déjà en cours.

    Mais les employés de la commune et les polices municipaux ne vont pas céder et ont montré leur volonté de soutenir la lutte contre les remblais et le respect de la loi. « C’est un geste admirable » a mentionné un proche collaborateur du maire. Un responsable de la commune a expliqué que les remblais constituent un danger pour la capitale. La CUA fait déjà ce qu’elle peut, mais on attend également quelles mesures seront prises par le ministre d’Etat en charge des Projets Présidentiels, des Infrastructures et Equipements, et de l’Aménagement du Territoire, Rivo Rakotovao.

     

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *