Quand les Français découvrent que Madagascar est à l'agonie


  • FrançaisFrançais

  • La chaine M6 a consacré un reportage à Madagascar dans son émission Enquête Exclusive. Vu les réactions, on dirait que les Français viennent juste de comprendre que le pays est au bord du gouffre.



    Pour une fois, Madagascar est dans les Trends Topics de France. Ce n’est pas que le pays a gagné une compétition prestigieuse, mais la chaine M6 vient de consacrer un reportage sur la pauvreté dans son émission Enquête Exclusive. C’est peut-être exclusif pour M6 et ses téléspectateurs, mais c’est d’une banalité affligeante pour les résidents à Madagascar qui vivent cette situation depuis plusieurs années. Le reportage se consacre sur le tourisme sexuel et au salaire de misère des employés dans l’industrie hôtelière. Il faudrait se poser des questions sur les propriétaires de ces hôtels et la principale cause du tourisme sexuel. Ce dernier est régi par l’offre et la demande comme tout phénomène qui se respecte et qu’on ne nous accuse pas de mauvaise foi, mais ce sont principalement les touristes qui pratiquent l’exploitation sexuelle en masse.

    Les médias français dépeignent souvent Madagascar comme un pays à problèmes, mais une grande partie des problèmes vient de la politique étrangère de la France ces dernières années. On a également une répartition inexistante des richesses et une classe politicienne qui est à la fois inutile et incompétente à part pour se remplir les poches. Ensuite, le reportage parle de Madagascar comme d’un baril de poudre qui va exploser. Pour exploser, il faudrait que les Malgaches soient suffisamment motivés pour se mettre en colère. L’agonie est telle que la plupart sont juste épuisés par des tâches de misère et qu’ils se contentent de survivre chaque jour.

    Depuis des années, les médias français parlent surtout de Madagascar en mal quand quelques-uns de ses ressortissants se font massacrer ou qu’ils subissent des petits pépins. Peut-être que la société française et ses médias doivent comprendre qu’il y a des personnes appelées Malgaches dans le coin et qu’il est temps de s’en occuper, d’aider et non de les exploiter et de les dénigrer. 2 phénomènes qui proviennent du racisme qui est un héritage de la colonisation de la France.

     

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    No Responses

    1. TSIMANOVA Nazaire Paubert dit :

      Oui, effectivement, notre confrère a mille raison de porter un commentaire sur cette émission de M6 consacrée sur Madagascar. Elle reflète le trou béant grandissant entre les riches et les pauvres dû à l’oligarchie. En vérité, Madagascar a ses potentielles ressources et si d’autres pays émergents arrivent à avoir leur place aujourd’hui, c’est en partie que la Grande Île a contribué à leurs essors économiques pour que leurs habitants vivent dans le confort en laissant ici la misère. MAIS cela ne s’est pas concrétisé tout seul SI les DIRIGEANTS QUI SE SONT SUCCEDES AU POUVOIR n’ont pas été CORROMPUS. Je vous dis CARREMENT que le problème de Madagascar est LA CORRUPTION A TOUS LES NIVEAUX. Y a pas que les français, les américains, les chinois, …. (et j’en passe) … Voici une solution non-osée : Si seulement l’Assemblée Nationale ose re-statuer sur le sort du Président de la République en appliquant la loi contre les hautes trahisons menées par celui-ci avec le BIANCO (bien-sûr), les malgaches n ‘auraient pas vecu une telle honte aujourd’hui. Ici, la solidarité laisse à désirer et quiconque ose revandiquer son droit aura la langue PENDUE.

    2. Ravato dit :

      Bonjour,

      Tout ça me paraît un peu simpliste. Je suis français et j’habite Mada depuis plus de 10 ans où je travaille d’arrache-pied sans pouvoir vraiment espérer en l’avenir. Je peux vous garantir que cette histoire de tourisme sexuel me laisse perplexe. Il n’y a pas de touristes et les résidents français sont désormais moins de 5000 alors que les chinois arrivent par milliers tous les ans. Et ils sont là pour rester alors que souvent les autres étrangers se marient et ramènent leurs épousées dans leur pays pour le plus grand bonheur de celles-ci. De plus il suffit de lire les journaux pour constater l’ampleur de la prostitution, même enfantine, dont les malgaches sont les victimes par leur compatriotes. Quant à l’action de la France à Madagascar elle est inexistante. Plus personne ne veut investir dans un cimetière des projets où les 3/4 des licenciements le sont pour vol ou malversation. « Il faut nuire à celui qui réussit » dit un proverbe local, tout comme « L’ignorance protège. ». Avec une telle façon de penser il est impossible que le pays se développe. Dès qu’un national où un étranger commence à réussir on lui met des bâtons dans les roues voir on l’expulse pour lui voler sa réussite. N’oubliez pas non plus que l’émission citée est pourrie et nulle. Uniquement basée sur le sensationnel. Ses responsables ont déjà eu maille à partir avec la justice. Non vraiment tout ceci n’est absolument pas révélateur de ce pays et de ses habitants que j’aime.

      Cordialement,

      PS: Votre site est globalement bien foutu, je suis de la partie.

    3. Tiakomada dit :

      Peut être bien exclusif pour vous mais oui c’est bien notre réalité depuis plusieurs années et cela ne cessera de s’aggraver malheureusement tant que nous les Malagasy ne réagisserons pas. Je vous remercie d’avoir réaliser cette émission même si cela ne reflète pas toute la réalité sur mon pays, il aura en tout cas touché au moins une grande partie des handicaps qui frennent le developpement de notre pays. Cette émission devrait être un élément catalyseur qui pousserait les malgaches à ne plus accepter cette situation de misère mais malheureusement, nous sommes fatigués à chercher au jour le jour le bout de pain pour nourrir toute la famille et n’ont pas le temps à réflechir sur cela. Au moins, ce reportage devrait toucher le coeur des quelques malgaches qui ont le moyen de s’instruire et peut être de réagir par conséquent et prendre enfin les choses en main. Il est bien vrais que les Français sont toujours derrière Madagascar directement ou indirectement et quoi que vous en disiez même indiscret vous êtes toujours derrière les politiciens et vous avez tant profitez de notre pays durant la colonisation que vous ne nous laisserez jamais en paix pour toujours tirer profit de nos richesses. Cela vous arrange bien car depuis le système éducatif que vous nous avez inculqué, nous les malgaches, nous sommes devenus tellement vulnérables et désespérer que plus personne n’ose s’affirmer et dire stop à tout cela. Dès que notre économie s’élance un peu, il faut toujours que vous financiez des personnages pour titiller les gens vulnérables des bas quartier afin de déstituer le gouvernement et nous faire replonger dans une crise et le boucle infernale ne cesse de se reproduire! Comme cela nous resterons pauvre à jamais et toujours dépendant de « Renimalala » (France notre chère mère). Mais quoi qu’il en soit, si nous ne sommes toujours pas sorti de cette merde, c’est notre faute et nous sommes les seuls responsables, c’est nous qui sommes trop cons pour vous laisser encore diriger notre pays et vous vendre nos richesses à des sommes dérisoires ! Sortir de la pauvreté c’est POSSIBLE. La preuve : Ce qu’a fait le Père Pedro et nous sommes vraiment fier de ses oeuvres. Si tout ce qui se sont succéder au pouvoir avait sa mentalité, nous ne serions plus à ce niveau. En regardant ce reportage, cela brise le coeur de voir les étrangers jouir de nos richesses tandis que nos compatriotes vivent dans des conditions déplorables! Où sont nos dirigeants face à cela ? Tout ce que nous vivons actuellement est de notre faute c’est bien vrai. Les enfants ne se prostituerons pas si ses parents ont des bonnes conditions de travail et peuvent leur envoyer à l’école, les gens ne feront pas appel à la justice du peuple s’il ont confiance à l’état qui malheureusement est corrompus du plus petit au plus haut degré.

      • TSIMANOVA Nazaire Paubert dit :

        Je suis tout à fait d’accord avec vous Tiakomada. L’histoire de Mada s’est impregnée depuis l’époque pré-coloniale de l’hypocrisie occidentale. La France, l’Angleterre, les Etats-Unis n’y échappent pas. C’est très simple, sans vouloir être pointé du doigt de « nationaliste »… du genre… si Madagasikara est pauvre, aucun pays n’a mis les pieds ici, sinon diriez-vous le contraire : La Grande Ile a été appauvrit. Les propos de Ravato est tout à fait normal car il n’a connu que Madagascar d’il y a 10 ans c’est à dire à partir de la grande crise de recession de 2000-2002… Et juste une suggestion cher ami Ravato, remontez le temps des années 70 – 80 et au moins vous comprendrez l’empleur de ce que nous avons vecu ce temps là. Le SMIG de l’époque a permi à une famille moyenne de payer tous les frais, je dirais les charges familiales et en plus, l’on pouvait réaliser des épargnes.

    4. Lafleurdelisle dit :

      Merci pour les commentaires. Tout se qui touche ce pays que j’aime de plus en plus et que je commence à connaitre de mieux en mieux m’interesse naturellement. Je n’ai pas vu l’émission, mais je pense que se servir du biais de la prostitution pour captiver l’audience sert surtout de publicité. Publicité pour la chaîne et ses sponsors commerciaux. Le vrai problème est l’exploitation et la corruption en général qui ont permis et continuent d’entretenir un taux d’injustice sociale qui avait commencé pendant la période coloniale. La prostitution, aussi triste qu’elle puisse être, est un effet plus qu’une cause. La santé, la surpopulation, la pollution des villes, la dévastation des forêts primaires, la surexploitation des ressources minières, le trafic du bois précieux, des animaux rares, etc. font plus de dégâts à ce pays et sa population.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *