Madagascar : Les pickpockets sont partout


  • FrançaisFrançais

  • L’insécurité règne partout à Madagascar. Que ce soit en ville ou en périphérie, les pickpockets sont toujours présents.



    L’insécurité à Madagascar atteint des sommets. Mais on ne s’en aperçoit que lorsqu’on y est confronté personnellement ou par des proches. Selon les explications des forces de l’ordre, les pickpockets ont l’air d’innocents, de personnes inoffensives. Et on doit se méfier de tout le monde. Même les femmes, et pire encore les femmes enceintes, s’y mettent aussi.

    Actuellement, les pickpockets sont « évolués ». Les escroqueries lors des funérailles se produisent déjà très souvent. Les pickpockets font semblant de présenter leur condoléances avant de braquer les voitures ; plus rien ne reste après l’enterrement. Dans les églises, les pickpockets sont littéralement de mauvaises foi. Alors que les gens sont concentrés au service religieux, les sacs disparaissent. C’est peut-être la raison pour laquelle le pasteur ou le prêtre fait lever les nouveaux membres, pour différencier les bons grains des ivraies.

    On ne peut pas citer les endroits où se trouvent les escrocs et les pickpockets car ils sont partout. Les deux sexes s’y mettent qu’il est difficile de les identifier. Dans les mariages, les exhumations, les réunions, les conférences de presse… les escrocs et pickpockets sont présents. Bref, ils sont surtout dans les endroits plein de monde. On ne peut rien faire à part rester prudent.

     

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    No Responses

    1. Ravato dit :

      Il existe un proverbe malagasy qui dit que le meilleur moment pour voler c’est lors des funérailles. Renseignes-toi.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *