Madagascar : La polyclinique Ilafy récemment équipée d’une radiothérapie


  • FrançaisFrançais

  • Une méthode de traitement locorégional des cancers est désormais disponible à Madagascar. Pour l’instant, seule la Polyclinique d’Ilafy dispose de ces nouveaux matériels de radiothérapie.



    La Polyclinique d’Ilafy a organisé le vendredi 20 novembre dernier une journée porte ouverte afin de présenter ses installations et inaugurer le nouveau service unique à Madagascar dans le traitement des cancers. Les visites ont permis de voir les installations de la Polyclinique et rencontrer les professionnels de la santé malgaches et étrangers.

    L’existence de nouveaux matériels de radiothérapie a été proclamée officiellement vendredi. Le Professeur Rafaramino Florine Josoa est le premier responsable de ce nouveau service. A Madagascar, le nombre de personnes atteintes du cancer est élevé. Les cancers du sein sont les plu fréquents La plupart des cas n’est diagnostiqué que lorsque le stade est évolué. Ce qui rend difficile le traitement. Des ateliers ont été également organisés l’après-midi pour présenter les autres services disponibles : angiographie coronaire, imagerie par résonance magnétique, prise en charge de la lithiase urinaire…

    Le traitement par radiothérapie ne nécessite pas d’hospitalisation car les séances sont de courte durée et les effets secondaires moindres que lors d’une chimiothérapie. La radiothérapie peut également guérir les autres maladies autour de la zone cancéreuse.

    La Polyclinique figure parmi les 2000 hôpitaux dotés de ces matériels. L’hôpital travaille avec le Dr David Kheliff, cancérologue de La Réunion et le physicien médical Pierre Aletti de La Réunion. L’équipe du service de radiothérapie suit également des formations à l’étranger grâce à l’AIEA (Agence Internationale pour l’Energie Atomiqe).

    La radiothérapie est destinée aux personnes atteintes du cancer. Selon les explications, les patients ne sont plus obligés de partir à étranger pour bénéficier du traitement. Le coût du traitement à Madagascar est beaucoup moins cher qu’une évacuation qui inclura les frais d’avion, les frais d’hébergement et les frais du traitement lui même. Selon les estimations du professeur Rafaramino Florine Josoa, le coût du traitement à Madagascar équivaut à un tiers du coût à l’étranger car une séance de radiothérapie s’élève à 300 000 ariary.

    Le projet d’installation du service de radiothérapie a été discuté depuis 2008. Il a fallu sept ans pour réaliser le projet. Du point de vue effets secondaires, la radiothérapie est mieux que la chimiothérapie. Cependant, la guérison d’un cancer dépend de l’organe atteint et du stade de cancer. Pour le cancer du foie par exemple, le pouvoir de la radiothérapie est limité car en raison de ses effets extrêmement dommageables sur le tissu sain du foie. Dans les cas des cancers évolués qui ne peuvent plus être guéris, la radiothérapie reste une méthode pour soulager la et limiter l’évolution du cancer. Toutefois, le traitement d’un cancer peut nécessiter une chirurgie et/ou une chimiothérapie, selon le volume de la tumeur, avant d’avoir recours à une radiothérapie.

    Depuis son installation, le service de radiothérapie de la Polyclinique a reçu 78 patients. Deux de ces patients ont connu une complète guérison. Actuellement, la plupart des cas de cancers à Madagascar sont à un stade évolué. Ce qui explique ce faible pourcentage de guérison. Les médecins encouragent les gens à consulter dès les moindres symptômes afin de pouvoir commencer le  traitement au plus tôt.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, average: 5,00 out of 5)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *