Madagascar : Le pouvoir exécutif recherche encore la stabilité


  • FrançaisFrançais

  • Depuis son arrivée au pouvoir, l’exécutif ne retrouve toujours pas la stabilité.



    La relation entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif est comme une natte, neuve, elle bruisse, vielle, elle laisse dépasser des fils en désordre. Cela fait déjà deux ans. Les deux institutions n’arrivent pas à s’entendre. Cinq mois après que la HCC (Haute Cour Constitutionnelle) ait demandé le pacte de responsabilité entre l’assemblée nationale et le Président de la République, rien n’est encore résolu alors que 90 députés ont signé le mémorandum.

    Par ailleurs, personne ne se prononce responsable du retard de la rectification de la loi des finances 2015. Normalement, l’adoption de la loi des finances rectificative devait se faire au mois de juin dernier. Finalement, son adoption ne s’est fait que vers la fin d’année. Selon les explications du pouvoir exécutif, les raisons de ce retard sont liées à la politique. C’est justement ce qui prouve l’instabilité de l’exécutif. Le pouvoir exécutif est toujours à la recherche de la stabilité même si cela devrait freiner le fonctionnement du pays.

    S’ajoute à cela les fréquentes absences du Président de la République. Hery Rajaonarimampianina vient tout juste d’arriver de Londres. Il n’a pas avisé son retour au pays et n’a pas convoqué les journalistes. Bientôt, il va repartir à Paris pour assister au COP21, une conférence sur le changement climatique, qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre. Madagascar sera de nouveau sans tête si d’ici là le Premier Ministre ne revient pas encore.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.