Madagascar : Annie kidnappée et torturée à mort


  • FrançaisFrançais

  • Le kidnapping d’Annie, âgée de 14 ans et d’Arnaud, âgé de 17 ans tourne au drame. Les autorités de Tamatave ont retrouvé le corps d’Annie le dimanche 20 décembre 2015. Annie a été torturée à mort.


    Annie, âgée de 14 ans, a été kidnappé à Tamatave. On a retrouvé son cadavre. Elle a été torturée à mort.

    Il y a quelques semaines, Annie et Arnaud, 2 enfants d’un opérateur dans le secteur du bois, ont été kidnappé à Tamatave. Les ravisseurs réclamaient une rançon de 3 millions d’euros en lançant plusieurs avertissements. La rançon a été ramené à 1,5 millions d’euros, mais les parents des enfants n’ont pas les moyens de les payer. On estime que les ravisseurs ont confondu l’opérateur avec un trafiquant de bois de rose et qu’il avait surement cette somme d’argent.

    Les négociations étaient au point mort, mais un rebondissement macabre vient de transformer ce kidnapping en mise à mort. Annie, âgée de 14 ans, a été retrouvé morte à proximité de sa maison. Les premières analyses montrent qu’elle a été torturée pendant des heures avec un étranglement qui aurait provoqué sa mort. Les autorités tentent de retrouver Arnaud, mais la mort d’Annie laisse craindre le pire. La police a déjà arrêté près de 20 personnes qui sont impliqué dans ce kidnapping et il y a des fonctionnaires, notamment un employé de tribunal dans le lot.

    Les kidnappings dégénèrent rarement en mise à mort. Pour certains, c’est un règlement de compte, car le père des enfants est présent dans le commerce du bois précieux. Madagascar est gangrené par des barons du bois qui ont transformé ce commerce en une véritable mafia. Le meurtre d’Annie présage que l’argent n’est pas le principal motif, mais un message à tous ceux qui se mettraient en travers de cette mafia.

    Au cours de 6 mois, on a recensé pas moins de 11 kidnapping dans tout Madagascar. Des commerçants, des chefs d’entreprises et des opérateurs sont les principales cibles. Mais le niveau de préparation et les moyens mis en place indiquent clairement que ces kidnappings sont l’oeuvre d’un plan parfaitement organisé avec des personnes puissants qui tirent les ficelles dans les coulisses.

    On ne voudrait pas être pessimiste, mais ce type d’affaire n’a pas la meilleure place dans une brochure touristique à l’heure où le gouvernement veut attirer les investisseurs et les touristes à tout prix.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Boubakar Nguema

    Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.