Madagascar : 58 millions de dollars de la part de l’USAID


  • FrançaisFrançais

  • Les bailleurs de fonds commencent à revenir à Madagascar. Ces derniers, l’Etat malgache a obtenu des financements dont celui de l’USAID.



    L’accord de coopération entre l’Etat malgache et l’USAID a été signé jeudi dernier. Les américains octroyé une somme de 58 millions de dollars à Madagascar. Cette somme est destinée à développer plusieurs secteurs : la bonne gouvernance, la protection de l’environnement, la santé… L’accord a été signé par le Directeur de l’USAID Susan Sawhill et le Ministre des Finances et du budget Rakotoarimanana Gervais.

    Les américains suivent de près l’évolution de la situation à Madagascar dans le régime démocratique. Le succès de la politique mise en place par le gouvernement dépend de la bonne gouvernance du pays. « Il faut renforcer la démocratie et veiller à la bonne gouvernance » a mentionné Susan Sawhill. La protection de l’environnement est également une priorité, selon les accords signés à Paris lors de la COP21.

    A Madagascar, la disparition de certaines espèces végétales et animales commence à se faire sentir. La protection de l’environnement (la forêt et les bois précieux, l’exportation illégale des espèces endémiques…) n’est pas assez ou plus exactement, l’Etat malgache ne sanctionne pas les opérateurs illégaux.

    Ce financement prévoit également d’agir dans plusieurs autres secteurs comme le planning familial, l’accès à l’eau potable, la lutte contre la corruption… En général, plusieurs régions à Madagascar n’ont pas encore accès à l’eau potable. La signature de cet accord est u renouvellement de la coopération entre Madagascar et l’Amérique. Les deux pays ont déjà travaillé ensemble en 2013. Selon les américains, la protection de l’environnement commence par l’éradication de la pauvreté.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.