Madagascar 2016 : Les malgaches s’attendent à des changements


  • FrançaisFrançais

  • 2015 a été une année dure pour les malgaches. Les gens espèrent donc des changements pour cette nouvelle année.


    Les malgaches espèrent des changements en 2016

    Pour la plupart des malgaches, l’année 2015 a été très difficile. Non seulement la crise les a plongé dans le trou grandissant de la pauvreté, mais ils ont aussi enduré les inondations, les glissements de terrain, la peste, les embouteillages, les montagnes d’ordures, les incendies et les conflits de toutes sortes.

    Le délestage a également régné en maitre pendant toute l’année avec de nombreux impacts sur la productivité. L’insécurité prend sa place dans le quotidien des malgaches et les morts sont devenues fréquentes. L’année 2015 a été marquée par des kidnappings et des attaques à mains armées. Le coût de la vie a également connu une hausse (le carburant, le riz, le sucre, l’huile, le charbon, les viandes…) alors que le pouvoir d’achat est resté le même. L’année 2015 n’a apporté aucune amélioration dans la vie des malgaches. On dirait que les problèmes se sont empirés. Aucune action de l’Etat n’a été ressentie.

    Comme à chaque nouvelle année, tout le monde espère des changements. Dans son discours de fin d’année, le Président Hery Rajaonarimampianina a promis d’apporter des améliorations dans le pays et dans la vie des malgaches. Même si Madagascar recevra cette année le sommet de la francophonie et du COMESA, les tenants du pouvoir devront mettre en avant le plan social et l’intérêt du public.

     

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *