Madagascar – 26 janvier 2009 : Six ans plus tard, les dégâts sont encore là


  • FrançaisFrançais

  • Cela fait déjà six ans que de nombreux magasins de la capital ont été victimes de pillage et d’incendie. La plupart des infrastructures ne sont pas encore rétablis. Les auteurs de ces actes ne sont pas encore révélés.



    La date du 26 janvier 2009 a été un lundi noir pour la capitale de l’île rouge. Des sociétés et des magasins ont été braqués et incendiés. Les émeutiers ont commencé les pillages au TVM et RNM Anosy. Ils ont ensuite rejoint Anosipatrana pour brûler la MBS, télévision de l’ancien Président Marc Ravalomanana. Des centres commerciales à Ankorondrano, Behoririka ont été également touchés. Les entreprises de la famille Ravalomanana dans les provinces ont été détruites.

    Selon les recoupements, ces actes ont été des coups préparés depuis bien longtemps. Qui en est l’auteur ? On ne sait pas, on n’enquête pas ! Tout comme les autres jours noirs que Madagascar a vécu : 11 février 1975, 10 août 1991, 6 novembre 1995, 7 février 2009… Lorsqu’il s’agit de politique, l’affaire est laissée de côté. Cependant, les dégâts ne sont pas négligeables. Des dizaines de vies ont été perdus, des milliers d’employés se sont retrouvés au chômage, beaucoup d ‘infrastructures ont été détruits… Bref, les pertes sont estimées à des milliards d’ariary. Mais personnes ne veut se reprocher d’avoir été négligent. Aucune enquête sur cette affaire n’est, jusqu’à maintenant, ouverte même si les victimes ont porté plainte. De son côté, Marc Ravalomanana envisage de rouvrir ses entreprises, mais les tenants du pouvoir actuel l’en empêchent.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.