Madagascar : Arema et Freedom prêts pour 2018


  • FrançaisFrançais

  • Il ne reste plus que quelques années et Madagascar passera de nouveau à une élection présidentielle. Tous les partis politiques font de leur mieux pour conquérir le cœur des citoyens malgaches.



    Le parti Arema existe encore malgré ses défaites sur le plan politique comme aux élections sénatoriales du 29 décembre dernier. Son secrétaire général, Simon Pierre, à déclaré, lors de la journée de reboisement à Tsiafahy, que le parti est prêt pour les prochaines élections présidentielles. Ce dernier a également fait savoir que l’Arema n’est pas contre toute collaboration avec le régime actuel. Le développement durable dépend de chacun, comme l’a déjà dit l’Amiral Didier Ratsiraka, fondateur du parti.

    De son côté, Lalatiana Rakotondrazafy a fait savoir à Ambatomirahavavy que Freedom n’est plus une association, mais un parti politique. « Le Freedom est un parti social démocrate, fondé sur l’échange et la discussion », a expliqué Lalatiana Rakotondrazafy. Elle a ajouté que le parti est prêt à travailler avec les autres partis politiques partageant la même idéologie. Cependant, le Freedom ne peut pas se détacher des initiateurs des revendications de 2009. Pour 2018, le parti est prêt à tous fromes de collaboration et accord. « Nous sommes prêts à collaborer, quelle que soit la responsabilité, que ce soit au niveau du gouvernement ou autre institution», a indiqué Lalatiana Rakotondrazafy.

    Pour le Mapar, Andry Rajaoelina a déjà annoncé en 2013 son intention de se présenter aux élections présidentielles de 2018. Son discours lors des présentations de vœux 2016 semble confirmer son intention. Ce dernier prétend que Madagascar besoin de lui.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.