Madagascar : Le Ministère de la santé confirme qu’on peut guérir l’ambalavelona


  • FrançaisFrançais

  • Sorcellerie, crise de possession, maladie psychiatrique… Quelles que soit les définitions et interprétations données à l’ambalavelona, cette maladie se propage dans beaucoup de régions à Madagascar et inquiète surtout les parents de jeunes filles. Le Ministère de la santé a affirmé qu’il n’y a rien à craindre.



    A la fin du mois de janvier, des cas d’Ambalavelona ont été signalés à Miandrivazo. Une école religieuse a même été obligée de suspendre les cours pour cette raison. Quelques temps après, des étudiantes de Mangamila Anjozorobe ont fait des crises. Ce sont tous des jeunes filles entre 14 et 17 ans. Les parents des victimes se demandent pourquoi les crises surviennent encore alors que Kohen Rivolala, l’homme accusé d’avoir ensorcelé ces jeunes filles, a déjà été arrêté.

    La ministre de la santé publique, Pr Andriamanarivo Malalatiana, a expliqué aux journalistes que l’ambalavelona est une confusion mentale résultant d’une terreur psychologique, physique et spirituel. La maladie se manifeste par des troubles de comportement. La personne atteinte cette maladie peut tout simplement ne pas parler, ne rien dire et ne faire aucune geste. Dans un cas plus grave, la personne peut être très violente.

    Chacun a sa perception de l’ambalavelona. Pour les mpimasy, c’est une forme de sorcellerie. Pour les chrétiens, c‘est une œuvre du diable. Les adolescents entre 10 et 17 ans sont plus exposés à la maladie puisqu’ils sont à un âge sensible. Au moindre doute, il faut de suite consulter un médecin. Le Ministère de l’éducation nationale et le ministère de la santé publique coopèrent pour prendre en charge l’éradication de cette maladie. Le Pr Andriamanarivo Malalatiana souligne qu’on peut bien guérir l’ambalavelona.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.