Madagascar : Des indicateurs de performance pour les telecoms


  • FrançaisFrançais

  • L’Autorité de régulation des technologies de communication (Artec) va mettre en place des indicateurs de performance afin d’évaluer les différents services au niveau des télecoms. Dans de nombreux aspects, les opérateurs de telcos à Madagascar nous proposent une véritable jungle avec beaucoup de fausses promesses sur leurs services. Des normes de télécoms sont les bienvenues, reste à déterminer si elles seront respectés.


    Madagascar va se doter d'indicateurs de performance sur les telecoms

    (Agence Ecofin) – L’Autorité de régulation des technologies de communication (Artec) de Madagascar s’est dotée d’indicateurs de performance pour mieux évaluer la qualité de service à laquelle doivent se conformer les opérateurs des télécommunications installés dans le pays. Les standards en question ont été adoptés lors d’un atelier qui s’est déroulé du 28 au 29 juin 2016 dans la salle de conférence du régulateur télécoms.

    D’après Brillant Rakoto Ratsimanjefy, le directeur de la régulation des marchés et de la sécurité numérique auprès de l’Artec, « les investisseurs étrangers et les grands acteurs de l’économie exigent des informations diverses avant de s’engager dans des activités à Madagascar ». Or les indicateurs n’étaient pas très clairs dans le pays. Certains seuils devaient donc être définis. « Nous ne savions pas par exemple à partir de quelle performance nous pouvions qualifier un réseau Internet de haut débit à Madagascar », souligne-t-il. Les indicateurs clés de performance du secteur des télécoms malgache ont été définis par des experts locaux en collaboration avec leurs homologues de la sous-région d’Afrique centrale.

    Neypatraiky André Rakotomamonjy (photo), le ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies, a ajouté que des indicateurs crédibles faciliteront la collecte de données sur le secteur des télécoms et permettront une meilleure prise de décision des investisseurs dans  des domaines où les TIC deviennent incontournables (Santé, éducation, sécurité, etc).

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Boubakar Nguema

    Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *