USA et OPEP, une guerre à venir avec le NOPEC ?


  • FrançaisFrançais

  • Les Etats-Unis menacent de poursuivre judiciairement l’OPEP s’il n’augmente pas la production. Mais la tactique américaine du Caïd à la récré montre de plus en plus ses limites face au nouveau monde qui arrive.


    Les Etats-Unis menacent de poursuivre judiciairement l'OPEP s'il n'augmente pas la production. Mais la tactique américaine du Caïd à la récré montre de plus en plus ses limites face au nouveau monde qui arrive.

    Décidément, les américains ne comprennent pas que le monde veut se passer d’eux. Ainsi, le gouvernement américain vient de proposer une loi appelée NOPEC qui signifie No Oil Producing or Exporting Cartels. L’objectif est de menacer les pays de l’OPEP de poursuites judiciaires s’ils n’augmentent pas la production. Pour l’Amérique, l’OPEP fait exprès de ne pas augmenter la production, pour faire monter les prix et créer des prix à la pompe hors de contrôle.

    Sauf que les puits de pétrole n’obéissent pas à l’idéologie américaine. Le monde a dépassé le pic de pétrole depuis très longtemps et le temps du pétrole bon marché est révolu. N’oublions pas que les prix à la pompe ne représentent qu’une fraction du prix de production, le reste est les taxes qui engraissent les Etats comme des porcs.

    Ce sont donc les américains qui vont décider seuls si l’OPEP manipulent les prix du pétrole ? Comment vont-il faire ? Demander son avis à Biden qui serre la main de rideaux ? Le gouvernement Biden est aux abois, l’inflation frappe les américains de plein fouet et ils n’ont qu’un seul mot à la bouche, le prix de l’essence. L’Amérique étant un territoire gigantesque, la moindre tâche quotidienne implique d’utiliser la voiture. Cela signifie que même une augmentation de 10 centimes équivaut à une centaine de dollars en plus dans la facture mensuelle. Nous sommes en mai 2022 et le prix du gallon (environ 3,7 litres) est de 4,1 dollars, le prix le plus élevé depuis la crise de 2008. Cela implique une augmentation de 64 % depuis la crise en Ukraine.

    Et plutôt de calmer la situation comme négocier avec l’OPEP, tenter de mettre la fin la guerre en Ukraine le plus rapidement possible, les USA jettent de l’essence très chère sur le feu de l’américanisme bête et méchant.

    Le NOPEC sera sans doute voté à l’unanimité par le Sénat, mais l’OPEP risque de se rebiffer avec un retour de manivelle fracassant dans la tronche des Yankees. Toute tentative de tordre le bras des pays pétroliers, risque de les détourner davantage des USA et de se tourner vers la Chine ou la Russie. Les récentes déclarations de l’Arabie Saoudite qui veut passer au yuan pour vendre son pétrole en Asie en est un exemple.

    L’ère du pétrodollar est terminée, l’ère du règne américain touche à sa fin, plus vite les américains le comprendront et plus vite on pourra trouver des solutions. Le gouvernement de l’endormi éternel est également en panique. Trump est en train de revenir en force, preuve est la victoire de JD Vance aux primaires républicaines de l’Ohio pour un siège au Sénat. Vance est trumpiste avec un discours tourné vers les prolos blancs qui crèvent de faim aux Etats-Unis.

    Quand il a déclaré que la crise migratoire au Mexique et la pauvreté des américains l’importait plus que la guerre en Ukraine, les bienpensants ont hurlé comme des putois, mais il a été entendu justement par ces prolos blancs que l’élite américaine veut enterrer à 6 pieds sous terre pour qu’on ne se souvienne jamais d’eux.

    Est-ce que l’OPEP se pliera devant ces menaces ? Et surtout que la production pétrolière n’est pas le seul facteur. Vous avez aussi le transport qui est de plus en plus en miette avec cette crise. Et les européens veulent sanctionner la Russie en lui interdisant d’importer le pétrole en ciblant le transit dans tous les pays sous leur contrôle.

    En bref, les occidentaux, dans leur hystérie et folie collective, sont dans une pente enduite de mousse. Et plutôt que de se raccrocher coute que coute, ils accélèrent de plus en plus, pensant que l’archange de la démocratie et des droits de l’homme va les sauver avant qu’ils ne se fracassent la tête dans le précipice de l’occidentalisme bête et méchant.

    Soutenez-moi sur Patreon

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *