Pourquoi la Chine a réussi en Afrique ?


  • FrançaisFrançais

  • La relation de la Chine avec l’Afrique est excellente sur de nombreux points de vue. Comment l’Occident s’est vautré dans la savane africaine et comment la Chine a pu éviter tous ces pièges dont le principal est de ne pas donner des leçons aux africains.


    La relation de la Chine avec l'Afrique est excellente sur de nombreux points de vue. Comment l'Occident s'est vautré dans la savane africaine et comment la Chine a pu éviter tous ces pièges dont le principal est de ne pas donner des leçons aux africains.

    Année après année, la relation entre la Chine et l’Afrique continue de s’améliorer et de se renforcer. Les investissements continuent, parfois à un rythme moins soutenu que d’habitude, mais le flux reste constant. A chaque début d’année, la Chine commence sa tournée diplomatique par l’Afrique pour montrer l’importance de ce continent. Ainsi en 2022, le ministre des affaires étrangères chinois a visité le Kenya, l’Érythrée, les Maldives, les Comores et le Sri Lanka.

    Cette relation ensoleillée emmerde les occidentaux et ils ne comprennent pas pourquoi la Chine réussit là où ils échouent lamentablement dans chaque domaine. Evidemment, la relation sino-africaine n’est pas celle d’un conte de fée où les chinois et les africains dansent la lambada ensemble sur le bruit des tam-tams. Mais fondamentalement, sur le plan du développement et de l’économie, la Chine a réussi largement comparé à l’Occident. Et il y a plusieurs facteurs qui expliquent cette progression chinoise.

    Le premier est que l’Occident doit gérer son passé colonial. Je ne suis pas dans la pleurniche, la repentance et la rancune, car le passé est le passé, mais cette tâche reste présente et souvent, dans les relations contemporaines, les dirigeants occidentaux gardent un ton supérieur et condescendant envers les Africains. Il suffit de voir les performances d’un Macron quand il visite l’Afrique et comme lui, les dirigeants occidentaux ne peuvent pas s’empêcher de parler aux Africains comme à l’Oncle Tom.

    La Chine n’a pas ce problème. Elle n’a jamais colonisé l’Afrique et donc, le premier contact s’est fait sur des bases saines sans arrière-pensée ou rancune. De plus, la Chine ne donne pas de leçon à l’Afrique et elle n’est jamais condescendante. Sa politique de non ingérence intérieure fait qu’elle peut travailler avec tous les types de régimes. Du moment que les intérêts chinois sont préservés, on peut toujours faire affaire. En revanche, l’Occident conditionne ses aides financières à l’Afrique si cette dernière applique la « bonne gouvernance », qu’elle respecte les « droits de l’homme » et autres débilités progressistes qui n’existent pas dans les réalités africaines.

    Et en plus de la tâche coloniale, l’Occident a aussi appliqué les pires politiques post-coloniales avec les fameux ajustements structurels via ses bras armés que sont la Banque Mondiale et le FMI. Connu aussi comme le consensus de Washington, c’est du néolibéralisme pur et simple aux bénéfices de l’Occident avec la privatisation des secteurs régaliens, la baisse des taxes, la déréglementation généralisée et la stabilité monétaire.

    Ces politiques ont provoqué de véritables génocides économiques en Afrique, car jusqu’à aujourd’hui, aucun pays africain ne s’est développé grâce aux bons conseils de la Banque mondiale et du FMI. Parfois, il y a eu des accalmies de croissance, mais le pays s’est effondré rapidement à cause de crises politiques cycliques et d’une inégalité structurelle qui est le résultat de ces politiques.

    De son coté, la Chine va utiliser des concepts comme l’union, la solidarité ou la coopération. Il n’y a jamais d’ordre ou de phrase qui commence par : « Vous devez faire ceci sinon« . En 2010, plusieurs organisations ont lancé l’initiative Trade, not Aid qui était une façon de dire que les africains n’ont pas besoin d’aides au développement, mais de commerce. La Chine a embrassé l’initiative en signant des accords commerciaux avec la plupart des pays du continent. La Chine fournit de l’aide au développement, mais de façon ponctuelle et cela ne fait pas partie de sa stratégie.

    L’Occident l’a compris aussi, mais trop tard, car c’est à partir 2019 et 2020 qu’on va voir un développement basé sur le commerce entre l’Occident et l’Afrique, soit un retard de 10 ans, ce qui est déjà une défaite cuisante en géopolitique. De plus, la Chine mobilise davantage de ressources humaines en Afrique.

    La relation de la Chine avec l'Afrique est excellente sur de nombreux points de vue. Comment l'Occident s'est vautré dans la savane africaine et comment la Chine a pu éviter tous ces pièges dont le principal est de ne pas donner des leçons aux africains.

    Quand l’Occident utilise des technocrates, des diplomates et autres haut fonctionnaires pour gérer l’Afrique de la même manière, généralement à 5000 km du continent, les chinois étudient chaque pays et ils collectent des rapports réguliers, que ce soit via leur ambassade, mais également des immigrés chinois qu’ils ont sur place. Cette collecte est soutenue et constante et ensuite, les rapports sont transmis dans les hautes sphères du Parti communiste pour voir quelle est la meilleure stratégie à adopter.

    Ainsi dans ses premiers contacts, la Chine a tout de suite compris que l’Afrique avait un déficit structurel d’infrastructures. C’est pourquoi, de grands investissements ont été lancé sur le contient pour avoir de l’énergie, des industries et des routes. En moyenne, la Chine investit 8 milliards de dollars par an en Afrique depuis 2010 tandis que les investissements occidentaux se sont cassés la gueule.

    Même si les Occidentaux sont prompts à parler de la dette chinoise en Afrique, eh bien, on peut dire la même chose des Occidentaux avec le FMI et la Banque mondiale. Bien sûr, quand on fait un prêt, on doit le rembourser et parfois, c’est beaucoup plus difficile que prévu. Cependant, quand vous ne remboursez pas vos prêts du FMI et de la Banque Mondiale, alors ils envoient leurs experts dans vos ministères et gouvernent à votre place, choisissez vos chaines, camarades.

    Le prochain facteur est que l’Occident ne fait plus rêver… depuis très longtemps. Si dans les années 1990, l’Occident pouvait rayonner par son hégémonie et dire aux Africains : « Faites comme nous, suivez nos politiques néolibérales et vous vous développerez comme nous« , cette affirmation est désormais totalement contraire à la réalité des pays occidentaux. L’Occident subit crise après crise dans tous les domaines.

    En 2020, dans une humiliation qu’il n’a pas subie depuis 70 ans, l’UNICEF a dû aider le Royaume-Uni pour nourrir les enfants pauvres. Dans le même Royaume-Uni, des pauvres refusent de la bouffe dans les banques alimentaires parce qu’ils ne peuvent pas payer les factures d’énergie pour les faire cuire. Les Etats-Unis vivent une inégalité depuis des décennies. La crise des opiacés a provoqué 500 000 morts en 10 ans, principalement à cause des corruption de Big Pharma afin de faire oublier la douleur des américains pauvres qui sont obligés de se coltiner 3 emplois par jour.

    2021 a permis à l’Afrique de s’esclaffer devant le spectacle pitoyable de l’attaque sur le Capitole par des hurluberlus déguisés en Davy Crockett. L’inégalité atteint des sommets en France où 21 %, soit 1 français sur 5 ne mange pas à sa faim. Et ce n’est pas une crise de pauvreté, mais d’inégalité, le Royaume-Uni est la 4e économie planétaire et la France se targue d’avoir un PIB de 2000 milliards de dollars. L’inégalité est la principale cause et dans ces conditions, l’Occident ne peut plus donner la moindre leçon à l’Afrique.

    En revanche, la Chine a éliminé l’extrême pauvreté en 2020, une plaie qui était présente en Chine depuis plus de 2000 ans. Mais on peut me dire que la Chine, sur le plan politique et des libertés, n’est pas non plus un adepte du charlisme béat. C’est vrai, comme mentionné, la Chine ne donne pas de leçon à l’Afrique, ni au reste du monde. Elle ne dit jamais : « Notre modèle est le meilleur et vous devez faire comme nous sinon vous êtes fascistes ou arriérés« . La Chine utilise le modèle politique du phare. Le phare rayonne dans la nuit et incite les autres à faire comme lui.

    La relation de la Chine avec l’Afrique est toujours basé sur le commerce. Elle ne tourne pas autour du pot et quand elle veut des ressources, elle le dit clairement. Ce n’est comme l’Europe qui dit que tel pays africain est un bon élève démocratique pour pouvoir piller ses ressources dans son dos.

    En bref, l’Occident, s’il veut rester en bon termes avec l’Afrique, doit cesser d’exporter son système de valeurs et proposer de véritables plans de développement avec l’Afrique. Mais avant ça, il faut aussi qu’il balaye devant sa porte et réduise les inégalités criantes qui dévorent les peuples occidentaux comme des mites sur une maison de bois. La route chinoise en Afrique se heurte aussi à des couacs, mais ils reconnaissent leurs erreurs et s’adaptent.

    Et il ne faut pas oublier que la Russie n’a pas non plus de passé colonial venimeux avec l’Afrique. Même si la priorité russe est l’Eurasie, ses premiers contacts avec les africains se sont mieux passés qu’avec l’Occident. Dans de nombreux pays, la Russie est considéré comme un contrepoids sérieux à l’Occident. L’approche russe ne ressemble pas à celle de l’Occident ou même à celle de la Chine. Les aides au développement, les investissements directs, ce n’est pas le genre de la Russie. Elle préfère davantage une relation rentable sur le commerce pur et vu son divorce définitif de l’Occident, la Russie pourrait trouver des terreaux favorables en Afrique.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.