Le mythe de la dette chinoise en Afrique


  • FrançaisFrançais

  • On parle souvent de la méchante Chine qui aurait endetté l’Afrique jusqu’au cou, mais un papier vient juste de démontrer le contraire. Les vrais vautours de l’Afrique sont les créanciers privés de la haute finance occidentale.


    On parle souvent de la méchante Chine qui aurait endetté l'Afrique jusqu'au cou, mais un papier vient juste de démontrer le contraire. Les vrais vautours de l'Afrique sont les créanciers privés de la haute finance occidentale.
    Crédit : Global Times

    A chaque fois qu’on parle de l’Afrique et de la Chine, les occidentaux semblent réfléter leur propre miroir colonial. Que le dragon a esclavagisé l’Afrique avec des dettes exorbitantes et qu’elle en profite pour s’accaparer des ressources naturelles à moindre prix. La Chine a toujours nié ces bêtises en estimant que sa dette a toujours suivi les lois internationales sur la finance.

    Et une nouvelle étude confirme ce que nous disent les chinois. Et le papier ne peut pas être biaisé, car il a été fait par deux universités occidentales, celle d’Oxford et de Columbia. Intitulée Politics by Default: China and the Global Governance of African Debt, cette étude a analysé toute la dette africaine qu’elle a divisé en dette bilatérale (celle qu’on doit à des pays) et la dette privée.

    Au total, la dette africaine est de 954 milliards de dollars et celle de la Chine s’élevait à 78 milliards de dollars, soit seulement 8 %. Même si la Chine est le principal créancier bilatéral de l’Afrique, les montants sont ridicules comparés à la dette privée. De plus, toute l’Afrique n’est pas endetté envers la Chine puisque cela se concentre sur l’Ethiopie, l’Angola, le Kenya, la Zambie et le Nigeria.

    On doit noter que la Zambie a eu dû mal à payer sa dette envers la Chine et le FMI à une époque. Elle a dû la restructurer, mais les choses se sont bien passé au final. Cette étude confirme une tendance grandissante qui est que ce n’est pas la Chine qui est le grand prédateur des pays pauvres et émergents, mais bien la haute finance occidentale.

    Car on peut aussi parler de la faillite du Sri Lanka qu’on a attribué à tort à la Chine alors que la dette de cette dernière ne représente que 18 % de toute la dette totale du Sri Lanka. Les plus gros créanciers sont encore une fois des investisseurs privés occidentaux qui sont représentés par Rothschild qui est connu pour prélever sa livre de chair sur les dettes nationales.

    Tout n’est pas rose entre la Chine et l’Afrique, mais il faut arrêter d’accabler la Chine pour la mauvaise santé financière de l’Afrique alors que c’est le pays qui a développé le plus le continent noir via les infrastructures dans différents secteurs. C’est certain que la Chine n’est pas un bon samaritain et elle s’attend à un retour sur investissement et un libre-échange avec l’Afrique.

    Et quand on fouille derrière ces créanciers occidentaux de l’Afrique, on trouve toujours l’Amérique qui va en profiter une fois de plus pour piller le continent africain sous des prétextes d’Etats de droit et de réformes structurelles.

    La propagande occidentale bat son plein avec ses milices que sont le FMI et la Banque Mondiale qui culpabilisent les dirigeants africains de leur dette envers la Chine. La conséquence est que ces dirigeants africains sont de plus en plus frileux pour s’engager auprès de la Chine et le FMI et la Banque Mondiale en profite pour s’engouffrer dans la brèche afin de s’accaparer les ressources naturelles au profit des multinationales occidentales.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.