L’Europe va-t-elle adopter le wokisme de droite ?


  • Français

  • En regardant les informations télévisées après les élections européennes, on peut penser que Descartes a vraiment donné une bonne explication de l’erreur.

     


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram


    Les principaux points-clés :
    • Un parallèle est visible entre les commentaires médiatiques suite aux élections européennes et la théorie cartésienne de l’erreur, où la volonté dépasse la compréhension.
    • Une absence de capacité des journalistes et des commentateurs à comprendre la complexité des différents partis politiques en Europe.
    • On a une “démocratie libérale” restreinte à l’approbation des partis par la CIA.
    • Trois explications sont possibles cette vague d'”extrême droite” en Europe;
      •    L’élite américaine et européenne n’a pas anticipé cette croissance.
      •    L’impact économique de la guerre contre la Russie a alimenté le mécontentement des électeurs.
      •    Certains de ces partis pourraient être un produit conçu pour déguiser les prescriptions économiques radicales du système.
    • Malgré l’étiquette d’extrême-droite, tous ces partis ont la bénédiction de l’oligarchie en place.
    • Deux options sont envisagées pour l’élite américaine et européenne: adopter le “fusionnisme” comme nouvelle idéologie ou embrasser ouvertement l’autoritarisme de la “démocratie libérale de la CIA”.
      • Le “fusionnisme” une idéologie séparant la morale de l’économie, combinant le conservatisme moral avec le libéralisme économique.
      • En cas d’échec du fusionnisme, le libéralisme n’aura d’autre choix que de montrer son visage autoritaire et de traiter durement les Européens récalcitrants.
    Par Bruna Frascolla sur Strategic Culture Foundation
    En regardant les informations télévisées après les élections européennes, on peut penser que Descartes a vraiment donné une bonne explication de l’erreur. La compréhension est limitée, car nous n’avons pas une idée claire et distincte de tout ; mais la Volonté est illimitée, car elle ne se maintient pas dans les limites de l’entendement.
    Ainsi la Volonté va plus loin que l’entendement, et alors surgit l’erreur. Je dis cela parce que je suis très sceptique quant à la possibilité qu’autant de personnes (journalistes et tweeters) comprennent tout sur tant de partis dans tant de pays. Cependant, chaque journaliste à la télévision, peu importe son peu d’études ou la précarité de ses capacités intellectuelles, a une grande volonté qui lui fait conclure que la démocratie libérale européenne va prendre fin parce que les électeurs européens ont voté pour des partis admis dans la démocratie libérale et ces journalistes ne portent aucune accusation de fraude.
    Ils disent toutes ces bêtises parce qu’ils pensent que si un acteur politique est contre l’immigration effrénée, c’est automatiquement un néo-nazi, et il n’est pas nécessaire de se renseigner sur ses programmes et ses trajectoires, ni sur la situation de chaque pays.
    Évidemment, cette histoire n’a de sens que si l’on accepte une conception très particulière de ce qu’est une démocratie libérale, à savoir : un régime politique qui n’élit que des partis et des candidats approuvés par la CIA. 
    Dans l’ensemble, la seule chose qui me surprend, c’est que ces soi-disant partis d’extrême droite n’ont pas été éteints au nom de la démocratie, puisqu’il est habituel ici, dans l’arrière-cour des États-Unis (Amérique du Sud), d’utiliser le pouvoir judiciaire pour exclure des dirigeants populaires hors des compétitions électorales. 
    Comme cette ressource a commencé à être utilisée même aux États-Unis (voir Trump), il serait naturel de la répéter en Europe. Je ne crois pas que les marionnettes de la CIA auraient honte de fermer de nombreux partis en Europe, puisque l’establishment médiatique occidental faisait la promotion d’un livre politique sérieux sur un ouvrage intitulé “Le peuple contre la démocratie : pourquoi notre liberté est en danger et comment la sauver“. Le titre n’est pas ironique et son auteur, Yascha Mounk, déplore page après page les résultats électoraux des autres pays, comme si le monde entier avait l’obligation de voter pour un candidat qui correspond à son goût.
    Le mécontentement des médias occidentaux face au résultat des élections européennes est donc une véritable surprise. J’ai pensé à ces explications, qui ne s’excluent pas mutuellement :
    1. Loin d’être omnipotentes, les élites des États-Unis et de l’UE sont tellement aliénées qu’elles ne pouvaient pas prévoir la croissance de leurs ennemis ;
    2. L’électorat européen a en effet échappé à tout contrôle à cause de la guerre économique contre la Russie, qui a fait grimper le coût de la vie (on n’a même pas besoin de penser aux aides envoyées à l’Ukraine pour se rendre compte que la guerre est dommageable pour les poches des Européens);
    3. Une part importante de ce qu’on appelle “l’extrême droite” est un produit conçu pour déguiser en anti-système les prescriptions économiques les plus radicales du système. En d’autres termes, il est parfaitement possible qu’il existe un Milei pour chaque pays dans la sphère d’influence des États-Unis.
    Les choses complexes n’ont guère d’explication unique ; par conséquent, je pense qu’il est plus prudent d’expliquer la croissance de la soi-disant extrême droite en Europe par une combinaison de ces trois éléments. Nous n’avons pas besoin de dire que ces acteurs condamnés par les “experts” de la télévision vont bien, mais nous ne devrions pas non plus croire que la condamnation par de tels “experts” signifie que ces acteurs sont effectivement anti-système.
    À ce stade, la CIA a dû remarquer que sa campagne médiatique contre les politiciens populaires avait un effet inverse. Milei reste donc dans une position curieuse : même si les médias crient qu’il est vraiment méchant, la couverture médiatique de son gouvernement est extrêmement favorable. Si le budget public de Milei est excédentaire, alors l’administration de Milei est formidable, même si les Argentins mangent moins de viande et de lait et que le prix de l’énergie a grimpé en flèche.
    Cette explication doit être prise en compte, puisque Milei lui-même s’est approprié le succès électoral en Europe, faisant lui-même partie d’un phénomène qu’il a appelé “les nouvelles droites”. Un dessin qu’il a retweeté le met à l’écart avec Trump et Wilders contenant une vague de marxisme culturel. Mais Trump n’est sûrement pas le même que Milei, puisqu’il défend la protection de l’industrie nationale et est loin d’être un ancap (un anarcho-capitaliste).
    Il faut ici revenir à l’explication numéro 1 : les élites américaines et européennes ne sont pas omnipotentes, il est donc normal de prétendre avoir plus de pouvoir qu’on n’en a réellement. Il y a donc une grande distance entre les victoires des Ancaps qui revendiquent les victoires de ce qu’on appelle l’extrême droite et celles qui sont effectivement celles des Ancaps. La CIA serait très heureuse si Trump était comme Milei !
    Et précisément parce que les élites américaines et européennes ne sont pas infaillibles, il est impossible qu’elles puissent contrôler l’ensemble de l’électorat européen et leur faire accepter volontairement l’Agenda vert, les sanctions contre la Russie et les aides à l’Ukraine, ainsi qu’une immigration illimitée.
    Que pourraient-ils faire dans cette situation ? Je pense adopter l’une de ces options : soit ils vendent le fusionisme comme la nouvelle idéologie officielle et espèrent que les gens l’adhèrent, soit ils adhèrent publiquement au caractère autoritaire et technocratique de la démocratie libérale de la CIA.
    Le fusionnisme est une idéologie inventée aux États-Unis dans les années 1950 par Frank Mayer, et largement vendue sous le nom trompeur de “conservatisme” par William F. Buckley Jr. Le fusionisme sépare la morale de l’économie et fusionne la morale conservatrice avec l’économie libérale. 
    Personne ne sait comment un chauffeur Uber peut avoir un foyer traditionnel, avec une femme au foyer et des enfants, mais c’est très cool de défendre ouvertement la famille traditionnelle et de soutenir de tout cœur la déréglementation des marchés. Peu de gens le savent aujourd’hui, mais l’homme de couverture du soi-disant conservatisme américain, l’ancien agent de la CIA William F. Buckley Jr., soutenait ouvertement la légalisation des drogues et, en même temps, désapprouvait son utilisation par les conservateurs.
    Comment un chauffeur Uber et une femme de ménage empêcheront leurs enfants de consommer de la drogue sans le soutien de l’État, personne ne le sait.
    Le fusionnisme est un wokisme de droite : il considère que l’État est une affaire de technocrates et que la politique doit se limiter à la discussion des coutumes. La société doit discuter de la moralité du sexe anal, et les choses qui sont proprement législatives doivent être décidées par des “experts”.
    Il est cependant tout à fait possible que la propagande fusionniste ne fonctionne pas, car aucun homme politique ne peut vivre longtemps sur la base de discussions douanières. Ruiné l’alternative fusionniste, il ne restera plus au libéralisme que de montrer son visage autoritaire et d’affirmer que les Européens doivent être traités d’une manière plus dure que les Allemands l’ont été en 1945. Après tout, seuls les nazis refuseraient de soutenir le régime de Kiev et son bataillon Azov !

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009. Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire. Pour me contacter personnellement : Whatsapp : +261341854716 Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine Mon compte Facebook Mon compte Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *