Le rôle du FSB dans le licenciement d'un journaliste norvégien


  • FrançaisFrançais



  • Selon plusieurs rapports émanant de la Norvège, le FSB, l’agence de renseignement russe a fait pression pour que le journaliste Thomas Nilsen soit licencié à cause de ses articles critiquant la politique énergétique russe et norvégienne dans l’Arctique.

    La télévision nationale norvégienne estime que l’agence de renseignement russe a fait pression sur un média norvégien pour que celui-ci licencie l’un de ses journalistes qui a traité de l’exploration de l’énergie fossile dans l’océan Arctique. La semaine dernière, le journaliste Thomas Nilsen a été licencié par The Barents Observer, un média du gouvernement norvégien qui couvre les développements dans l’Arctique. Situé dans la ville de Kirkenes, The Barents Observer publie des actualités quotidiennes en anglais et en russe provenant des 4 pays frontaliers, à savoir, la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie. Ce média appartient au Norwegian Barents Secretariat (NBS), une agence gouvernementale qui veut encourager la collaboration entre la Norvège et la Russie. Ces 2 pays ont des intérêts communs sur la pêche, les énergies fossiles et le secteur minier dans la mer de Barents.

    Depuis la fin de la Guerre froide, le NBS a fondé des projets collaboratifs entre Stateoil, l’entreprise pétrolière qui appartient au gouvernement et son homologue russe qui est la Rosneft. Ces 2 entreprises partagent l’exploration offshore dans la région de Barents. Ce changement reflète les relations très proches de la Norvège avec la Russie. Mais Nilsen est l’un des nombreux journalistes qui critiquent ces relations entre Moscou et Oslo dans le domaine de l’exploration du pétrole. L’année dernière, Mikhail Noskov, le consul de Russie à Kirkenes, a critiqué publiquement le travail de Nilsen en estimant que ces articles nuisent aux relations bilatérales entre la Russie et la Norvège. On estime également que le consul s’est plaint au média The Barents Observer.

    La semaine dernière, quand Nilsen a été viré, le staff du journal a protesté en estimant que le gouvernement norvégien a ordonné au média de le licencier et que c’est un cas de censure flagrante. Mais le samedi 3 octobre 2015, la NRK, la chaine de télévision publique de la Norvège, a prétendu que le FSB a menacé d’interrompre la coopération entre la Russie et la Norvège dans l’Arctique si Nilsen n’était pas licencié sur le champ. Moscou a totalement nié ces accusations de pression et on a vu le même déni en bloc de la part du gouvernement norvégien.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *