Le marché noir du nucléaire est florissant en Europe de l'Est

Malgré les tentatives des autorités pour combattre le marché noir du nucléaire, la situation devient compliquée en Europe de l’Est à cause des tensions entre les USA et la Russie.


La pauvreté de la Moldavie pemet au marché noir du nucléaire de proliférer.

Le FBI aide les autorités des pays les plus pauvres d’Europe pour combattre les criminels ayant une connexion avec la Russie pour les empêcher de vendre des matériaux radioactifs à des organisations terroristes. Associated Press a déclaré au début du mois qu’une coopération entre le FBI et des gouvernements de l’Europe de l’Est ont déjoué au moins 4 tentatives de vendre des substances radioactives sur le marché noir depuis 2010.

Dans une affaire, impliquant un gang criminel de Moldavie, les criminels ont tenté de vendre du matériau radioactif à des représentants de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak. AP écrit que les autorités moldaves ont monté une petite équipe d’inspecteurs qui se concentre sur le marché noir du nucléaire. Le FBI vient de rejoindre le gouvernement moldave dans sa lutte pour lutter contre ce marché noir.

Dans une autre affaire, datant de février 2015, un criminel en Moldavie a tenté de vendre du Césium qui est un métal radioactif qu’on extrait des déchets produits par des réacteurs nucléaires. Selon les Moldaves, la quantité de Césium était suffisante pour contaminer plusieurs quartiers d’une ville. De plus, les autorités ont découvert que le vendeur cherchait spécifiquement un acheteur de l’Etat Islamique.

Dans un 3e cas, une enquête conjointe des États-Unis et de la Moldavie a ciblé Alexandr Agheenco. Ce dernier est un mystérieux criminel russe qui, en 2011, prétendait qu’il avait une bombe d’uranium. Selon les enquêteurs moldaves, un homme de paille de ce Agheenco avait contacté un acheteur au Soudan. Agheenco avait prétendu qu’il pouvait vendre une quantité non spécifiée d’uranium ainsi que les plans d’une bombe sale. La vente a été déjouée par les autorités et Agheenco a réussi à s’enfuir.

Selon les Moldaves, les relations catastrophiques entre Washington et Moscou augmentent la difficulté des enquêtes. La Russie bloque toutes les tentatives des Américains d’enquêter sur son territoire ou même dans les pays proches de la Russie. Cela permet aux criminels d’avoir une grande liberté pour vendre des matériaux nucléaires dans plusieurs pays sans jamais être inquiété. De plus, les cerveaux de ce marché noir du nucléaire réussissent toujours à s’en tirer. Les autorités ont même arrêté plusieurs d’entre eux, mais des failles judiciaires leur ont permis d’être acquittés.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *