Les françaises ont du mal à atteindre l’orgasme


  • FrançaisFrançais

  • Lors de la journée mondiale de l’orgasme, une étude a montré que les françaises ont du mal à l’atteindre. Les psychologues révèlent des moyens pour mieux s’épanouir.



    Elle n’a pas été très populaire, mais le date du 21 décembre et la journée mondiale de l’orgasme. Cet événement a été créé en 2006 dans le but de développer l’idée que le plaisir sexuel peut modifier son apport énergétique et son épanouissement et réduire, en conséquence, les niveaux dangereux d’agression et de violence actuelle. Cette journée a également pour objectif de rappeler l’importance de la jouissance dans l’équilibre humain. L’anorgasmie touche principalement les femmes. Selon une étude publiée par l’IFOP (Institut Français d’Opinion Française), les femmes françaises ont beaucoup de difficultés à atteindre la jouissance. En effet, les françaises n’opteraient pas pour les bons moyens d’atteindre le septième ciel.

    Les psychologues proposent des moyens pour mieux s’abandonner. Qu’il soit rapide ou lent, intense ou fortuit, la jouissance de la femme est fragile et imprévisible. Pour les femmes, il est plus difficile d’atteindre l’orgasme. Cependant, il est possible de lever ce blocage. En effet, avoir une confiance en soi permet de mieux vivre et d’accéder facilement au septième ciel. Les femmes devraient se concentrer plus sur ce qu’elles ressentent pendant le rapport sexuel. « On trouve dans l’acte sexuel des sensations uniques qui n’attendent pas l’orgasme pour exister », explique Catherine Blanc. Elle a ajouté par la suite que les quelques seconds de plaisirs intenses n’est que l’aboutissement de toutes ses sensations.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.