Le stress financier conduit à la douleur physique


  • FrançaisFrançais

  • Un stress financier peut conduire à la douleur physique selon les résultats d’une analyse de plusieurs études.


    Le stress financier provoque une douleur physique

    Les personnes qui estiment que leurs perspectives financières sont fragiles peuvent éprouver de la douleur physique selon une nouvelle étude dans Psychological Science, une revue de l’Association for Psychological Science. Les résultats indiquent que le lien peut être provoqué partiellement par le sentiment d’un manque de contrôle sur sa vie.

    Dans l’ensemble, nos résultats montrent qu’il y a une douleur physique quand on est économiquement précaire selon la chercheurse et auteure principale de l’étude Eileen Chou de l’Université de Virginie. Les résultats de six études établissent que l’insécurité économique provoque de la douleur physique, diminue la tolérance de la douleur et incite à la surconsommation des analgésiques. La recherche, menée par Chou et ses collègues se base sur une observation de deux tendances concomitantes qui sont l’augmentation de l’insécurité économique et l’augmentation des plaintes liées à la douleur physique.

    Les chercheurs ont émis l’hypothèse que ces tendances pourraient être liées. Ils ont supposé que les sentiments d’insécurité économique chez les personnes provoqueraient un manque de contrôle dans leur vie qui activerait les processus psychologiques associés à l’anxiété, la peur et le stress. Ces procédés psychologiques partagent des mécanismes neuronaux similaires à la douleur physique.

    Les premiers résultats ont fourni une preuve pour ce lien hypothétique. Les données d’un panel de consommateurs, composés de 33 720 personnes, ont révélé que les ménages où les deux adultes étaient au chômage ont dépensé 20 % de plus sur les analgésiques en vente libre en 2008 par rapport aux ménages dans lesquelles on avait un adulte qui avait un emploi. Et une étude en ligne avec 187 participants a indiqué que deux mesures de l’insécurité économique, à savoir, le chômage des participants et le niveau d’insécurité de l’État, ont été corrélées avec la douleur physique chez les participants.

    Dans une autre étude en ligne, les participants qui se souvenaient d’une période d’instabilité économique ont rapporté quasiment le double de l’intensité de la douleur physique par rapport à une période normale. Ces conclusions sont restées inchangées après que les chercheurs ont considéré d’autres facteurs tels que l’âge, le statut de l’emploi et l’ négative.

    Les résultats, d’une étude en laboratoire, ont suggéré que l’insécurité économique peut être également liée à tolérance à la douleur. Les participants, qui ont été incités à réfléchir à un marché du travail incertain, ont montré une diminution de la tolérance à la douleur. Cette tolérance était mesurée par la durée où ils pouvaient garder leur main dans un seau d’eau glacé.

    En montrant que la douleur physique a des racines dans l’insécurité économique et les sentiments de manque de contrôle, les résultats actuels offrent un espoir pour court-circuiter la spirale descendante initiée par l’insécurité économique et de produire un nouveau cycle positif de bien-être et une expérience sans douleur selon les chercheurs.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *