Bisphénol A : interdit mais toujours présent


  • FrançaisFrançais

  • Le bisphénol est interdite en France depuis plus d’un an. Cependant, on a encore retrouvé la substance dans une canette et dans une boîte de conserve.



    Depuis janvier 2015, le bisphénol A a été reconnue comme perturbateur endocrinien, et est banni des biberons et contenants alimentaires. En effet, les perturbateurs endocriniens comme le BPA mais aussi les phtalates, les composés perfluorés ou les pesticides sont suspectés d’interagir avec le système hormonal, d’altérer la fécondité et le développement des fœtus et de jouer un rôle dans le déclenchement de cancers. Il en est de même pour les bisphénols F et S. Même à  faible dose, ses substances peuvent perturber les hormones. « Les doses présentes dans les produits sont faibles, mais elles n’auront pas le même effet sur les personnes, suivant l’âge, le sexe, le profil génétique, le type de produits, la fréquence ou la durée de l’exposition. On sait qu’un fœtus porté par une femme enceinte sera beaucoup plus sensible à ces produits qu’un homme de 50 ans… » explique le chirurgien-pédiatre Patrice Halimi.

    Cependant, l’ASEF ou Association Santé Environnement France annonce avoir trouvé du bisphénol A dans une canette et dans une boîte de conserve. L’association a procédé à l’analyse en laboratoire des deux canettes de boissons et des boîtes de haricots blancs. Elles contenaient tous du BPA. Il s’agit de très faibles doses, mais c’est quand même surprenant de découvrir encore du BPA dans des boîtes vendues dans le commerce plus d’un an après son interdiction. Heureusement qu’on n’a retrouvé aucune trace de bisphénol dans les biberons. Toutefois, les biberons en verre sont recommandés surtout si on va encore les chauffer.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *