jeudi , 30 mars 2017
Accueil » Santé » E-cigarette : Une exposition moindre aux substances chimiques nocives comparée à la cigarette normale

E-cigarette : Une exposition moindre aux substances chimiques nocives comparée à la cigarette normale

Mot-clés: , , ,

Les utilisateurs de cigarette électronique sont beaucoup moins exposés aux substances cancérigènes que les fumeurs selon une étude qui a analysé les effets sur le long terme.


E-cigarette : Une exposition moindre aux substances chimiques nocives comparée à la cigarette normale
Les fumeurs, qui décident de passer exclusivement à la cigarette électronique, bénéficient d’un effet positif sur le long terme. Une étude sur le long terme montre que les anciens fumeurs, qui ont complètement remplacé leur cigarette par une e-cigarette, ont réduit considérablement leur consommation de substances chimiques cancérigènes comparée aux fumeurs. Les résultats sont publiés dans Annals of Internal Medicine.

La popularité des cigarettes électroniques augmente de plus en plus, mais on a des inquiétudes sur l’exposition potentielle sur les carcinogènes et les toxines. Certains rapports prétendent que les cigarettes électroniques sont aussi novices que la cigarette normale, mais ces précédents rapports n’ont pas analysé l’exposition de l’e-cigarette dans le monde réel. Cette fois, les chercheurs ont mesuré la consommation des substances chimiques nocives chez les utilisateurs de cigarette électronique et ils les ont comparés avec les utilisateurs de patchs de nicotine. Les résultats montrent que les personnes qui passent exclusivement à la cigarette électronique consomment une quantité de substances novices similaire à ceux qui utilisent les patchs de nicotine. En revanche, leur consommation de nicotine est restée inchangée.

Pour les auteurs, ces résultats confirment que les e-cigarettes, comme d’autres substituts de nicotine, sont beaucoup plus sûrs que les cigarettes classiques et ils peuvent être utilisés comme une aide pour quitter le tabagisme sur le long terme. Mais pour bénéficier des effets positifs, il faut que les utilisateurs quittent définitivement la cigarette classique pour se tourner vers la vape. Pour le moment, les études scientifiques sur la cigarette électronique sont très contradictoires selon les pays. En Europe, les études mentionnent des effets positifs, notamment au Royaume-Uni tandis qu’aux États-Unis, on a tendance à les diaboliser. Le fait que cette étude ait été publiée dans la revue Annals of Internal Medicine prouve également sa fiabilité. Cette revue est l’une des plus influentes dans la médecine clinique et elle est du même niveau que The Lancet ou JAMA.

Source : Annals of Internal Medicine (http://annals.org/aim/article/doi/10.7326/M16-1107)

[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG