vendredi , 15 décembre 2017

Découverte d’un mécanisme qui tue les vers intestinaux

Mot-clés:

Les chercheurs rapportent la découverte d’un mécanisme, sous la forme d’une enzyme, qui peut tuer les vers intestinaux. Cela reste une découverte préliminaire, mais si l’efficacité de cette enzyme est confirmée dans le futur, alors on pourrait créer des médicaments ou des vaccins contre les vers intestinaux.


Découverte d’un mécanisme qui tue les vers intestinaux
Un ver intestinal - Crédit : Lewis Entwistle
Les chercheurs ont découvert un mécanisme qui tue les vers intestinaux et ce mécanisme est présent dans un tiers de la population mondiale ainsi que dans le bétail. Les résultats, qui seront publiés dans Cell Host & Microbe, pourraient aider les scientifiques à créer de nouveaux vaccins ou médicaments contre les infections intestinales.

Ce mécanisme est une enzyme qui perturbe les processus cellulaires vitaux dans les vers intestinaux. Même si les scientifiques savent déjà comment les vers intestinaux sont expulsés hors du corps par l’intestin, c’est la première fois qu’on découvre un mécanisme qui détruit les vers intestinaux.

Si nous pouvons déterminer la manière dont l’enzyme est régulée, alors on peut augmenter sa quantité pour favoriser l’immunité contre les vers intestinaux selon Lewis Entwistle, premier auteur de l’article et chercheur à l’Institut Francis Crick. L’équipe a pensé que cette enzyme pourrait avoir un rôle dans la destruction des vers intestinaux quand des souris ont été immunisées contre les infections lorsqu’on a augmenté les niveaux de l’enzyme dans leur organisme.

Un ver intestinal - Crédit : Lewis Entwistle

Un ver intestinal – Crédit : Lewis Entwistle

Quand les chercheurs ont supprimé le gène chez les souris pour qu’elles ne puissent pas produire l’enzyme, les vers intestinaux n’ont pas été tués et ils ont été expulsés du corps comme d’habitude. Mais quand ils ont pré-traité les vers avec l’enzyme avant l’infection, cela a permis de restaurer la destruction et l’expulsion du ver intestinal.

Mark Wilson, auteur principal du papier et chef de groupe à l’Institut Francis Crick, a déclaré : C’est comme si nous avions une bonne armure et une balle. Le système immunitaire est notre armure pour expulser ce ver, mais l’enzyme est notre balle qui permet d’exterminer le ver. Sans la balle, l’armure est inutile.

Actuellement, on a des vers intestinaux qui résistent aux médicaments et on a un besoin urgent de vaccins contre ces infections. Nos résultats fournissent une nouvelle voie pour développer de nouveaux médicaments et vaccins pour combattre les infections. Pour découvrir comment l’enzyme tue les vers intestinaux, l’équipe a comparé les vers traités aux enzymes avec des groupes de contrôle. L’analyse chimique a révélé que les vers traités par enzyme avaient moins de phospholipides qui sont des molécules dans les membranes cellulaires qui sont nécessaires pour de nombreux processus. Dans le futur, on pourrait concevoir des médicaments qui imitent l’effet de l’enzyme sur les vers intestinaux afin de lutter contre les infections selon Lewis.

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d’emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l’actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG