Évitez de vous pincer le nez et de fermer votre bouche pendant un éternuement

Se pincer le nez tout en serrant la bouche pour contenir un éternuement n’est vraiment pas une bonne idée selon le cas d’un jeune homme qui s’est fracturé le fond de sa gorge en tentant de le faire.


Se pincer le nez tout en serrant la bouche pour contenir un éternuement n'est vraiment pas une bonne idée selon le cas d'un jeune homme qui s'est fracturé le fond de sa gorge en tentant de le faire.

Un jeune homme a réussi à se fracturer le fond de sa gorge pendant qu’il tentait de contenir un éternuement en se pinçant le nez et en se serrant la bouche. Le résultat est qu’il parlait ou avaler à peine sans oublier une douleur abominable. La rupture spontanée du fond de la gorge est rare et elle est généralement provoquée par un traumatisme dû à des vomissements, des nausées ou des quintes de toux. C’est pourquoi les médecins ont été surpris par le cas de ce jeune homme de 34 ans.

Le jeune homme a expliqué qu’il avait ressenti une sensation de claquement dans son cou qui a immédiatement enflé après qu’il a essayé de contenir un gros éternuement en se pinçant le nez et en gardant sa bouche fermée en même temps. Un peu plus tard, il avait dû mal à avaler et il parlait à peine.

Quand les médecins l’ont examiné, ils ont entendu des craquements et des crépitements qui se sont étendus de son cou à sa cage thoracique. Un signe caractéristique que des bulles d’air avaient pénétré dans le tissu profond et les muscles de la poitrine et ils l’ont confirmé par la suite par un scanner tomodensitométrique.

En raison du risque de complications graves, l’homme a été admis à l’hôpital où il a été nourri par sonde et a reçu des antibiotiques par voie intraveineuse jusqu’à ce que le gonflement et la douleur aient disparu. Après sept jours, il était rétabli pour être libéré avec le conseil de ne pas bloquer les 2 narines lors d’un éternuement à l’avenir.

Le fait de bloquer un éternuement, en bloquant les narines et la bouche est une manoeuvre dangereuse et devrait être évitée avertissent les auteurs. Il peut conduire à de nombreuses complications telles que du pseudomediastinum (de l’air emprisonné dans la poitrine entre les deux poumons), une perforation de la membrane tympanique (le tympan qui est perforé) et même la rupture d’un anévrisme cérébral.

Source : BMJ Case Reports (http://casereports.bmj.com/lookup/doi/10.1136/bcr-2016-218096)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *