Le yoga Bikram n’est pas plus efficace que le yoga normal

Un essai à petite échelle montre que le yoga Bikram, qui se pratique dans une pièce chauffée à 40 degrés Celsius, n’a aucune efficacité par rapport au yoga dans une température normale. Ainsi, les effets positifs sur la santé cardiovasculaire les mêmes que vous pratiquez un yoga Bikram ou un yoga normal.


Un essai à petite échelle montre que le yoga Bikram, qui se pratique dans une pièce chauffée à 40 degrés Celsius, n'a aucune efficacité par rapport au yoga dans une température normale. Ainsi, les effets positifs sur la santé cardiovasculaire les mêmes que vous pratiquez un yoga Bikram ou un yoga normal.

Le Bikram, un style de yoga à température élevée, n’est pas plus efficace pour améliorer la santé que les postures de yoga à température ambiante selon une recherche publiée dans Experimental Physiology et réalisée par la Texas State University et l’Université du Texas.1

Le yoga Bikram est populaire dans le monde entier et il comporte 26 poses réalisées dans une pièce chauffée à 40 degrés Celsius. Malgré sa popularité, on sait peu de choses sur les avantages pour la santé qui y sont associés et on en sait encore moins sur le postulat qu’il est efficace à une température élevée. C’est l’un des premiers papiers à isoler les effets de la chaleur dans le yoga Bikram et il a constaté que l’environnement chauffé n’a pas joué un rôle dans l’amélioration de la santé vasculaire.

La recherche a montré que le yoga Bikram peut réduire les changements dans la paroi des vaisseaux sanguins qui sont impliqués dans le développement et la progression de la maladie cardiaque. Il a également constaté qu’il peut éventuellement retarder la progression de l’athérosclérose. Cette dernière est une maladie dans laquelle la plaque s’accumule dans les artères et peut provoquer une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Cependant, il est crucial de constater qu’il n’est pas nécessaire que le yoga soit effectué à une température élevée, car ces effets bénéfiques sont également présents à température ambiante.

80 participants ont été inscrits et randomisés dans l’un des 3 groupes d’étude après un dépistage préliminaire. En plus des groupes de yoga chauffés et à température ambiante, un groupe de contrôle a également été inclus pour tenir compte de l’effet du temps sur les résultats primaires. L’intervention a duré 12 semaines et les participants ont été invités à suivre 3 cours de yoga Bikram par semaine. Stacy D Hunter, auteure a déclaré: La nouvelle découverte était que l’environnement chauffé ne semblait pas jouer un rôle dans les améliorations de la santé vasculaire avec le yoga Bikram. C’est la première publication à ce jour à montrer un effet bénéfique de la pratique en l’absence de la chaleur.

Sources

1.
Hunter SD, Laosiripisan J, Elmenshawy A, Tanaka H. Effects of yoga interventions practiced in heated and thermoneutral conditions on endothelium-dependent vasodilation: The heart study. E. January 2018. doi: 101113/ep086725

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

1 réponse

  1. M.G dit :

    bonjour,

    Dommage de ne pas illustrer votre article (étude scientifique ici en anglais :
    http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1113/EP086725/epdf)

    sur le Bikram avec la photo d’une posture issue de cette méthode. La posture que vous publiez correspond à la « la prière inversée » qui ne fait pas partie des 26 postures du bikram.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *