L’efficacité d’un médicament pour l’eczéma contre plusieurs types d’asthme

Deux nouvelles études sur des patients, souffrant d’asthme difficile à contrôler, montrent que le dupilumab, un médicament contre l’eczéma, soulage les symptômes de l’asthme et améliore la capacité des patients à mieux respirer que les thérapies classiques.


Deux nouvelles études sur des patients, souffrant d'asthme difficile à contrôler, montrent que le dupilumab, un médicament contre l'eczéma, soulage les symptômes de l'asthme et améliore la capacité des patients à mieux respirer que les thérapies classiques.

Le Dupilumab, un médicament anti-inflammatoire injectable, a été approuvé en 2017 par la Food and Drug Administration en tant que traitement de l’eczéma, une maladie chronique de la peau. Des chercheurs de l’école de médecine de l’Université de Washington à St. Louis et d’autres institutions ont mené les études et devaient présenter les résultats à la conférence 2018 de l’American Thoracic Society à San Diego. Les études seront également publiées dans la revue New England Journal of Medicine.

Réduction de 50 % sur les exacerbations de l’asthme

Plus de 2000 patients inscrits dans les études souffraient d’asthme modéré à sévère. Tous ont utilisé des inhalateurs d’asthme standard et certains ont également pris des stéroïdes oraux pour contrôler leurs symptômes d’asthme sévères. Dans une étude, le taux d’exacerbation de l’asthme a été presque réduit de moitié chez les patients sous dupilumab par rapport à ceux sous placebo. En moyenne, les patients prenant un placebo ont eu près d’une exacerbation par jour au cours de l’année de l’étude. Les exacerbations sont des périodes d’aggravation soudaine des symptômes de l’asthme tels qu’une respiration sifflante, de la toux, l’essoufflement et une oppression thoracique.

Même si le médicament a significativement réduit les symptômes d’asthme chez tous les patients, le dupilumab a particulièrement bien fonctionné chez les patients ayant un nombre élevé d’un type particulier de globules blancs, appelés éosinophiles, qui circulent dans la circulation sanguine. Chez ces patients, les exacerbations de l’asthme ont été réduites des deux tiers.

Le dupilumab améliore aussi la fonction respiratoire

Ce médicament a non seulement réduit les symptômes sévères de l’asthme, mais il a amélioré la capacité de respirer selon Mario Castro, professeur émérite de pneumologie et de soins intensifs. C’est important parce que ces patients souffrent d’une maladie invalidante chronique qui s’aggrave avec le temps avec la perte de la fonction pulmonaire. Pour le moment, nous n’avons pas de médicament contre l’asthme qui change le cours de la maladie. Les médicaments actuels peuvent réduire les admissions en urgence, mais ils n’améliorent pas la fonction pulmonaire.

La première étude a inclus environ 1900 patients âgés d’au moins 12 ans et souffrant d’asthme modéré à sévère nécessitant qu’ils utilisent au moins trois inhalateurs différents pour contrôler leurs symptômes. Un inhalateur contenait un corticostéroïde qui réduit l’inflammation, un autre contenait un bronchodilatateur à longue durée d’action qui détend les muscles des voies respiratoires et le troisième était un inhalateur de secours rempli d’albutérol. Ce dernier est un bronchodilatateur à action brève qui ouvre rapidement les voies respiratoires en cas de crise d’asthme plus sévère.

Un essai randomisé en double aveugle

Les patients, prenant ces médicaments inhalés, ont ensuite été randomisés pour recevoir le dupilumab ou un placebo pendant un an. Les patients recevant le dupilumab, un anticorps injectable, ont également été assignés au hasard à une dose plus élevée ou plus faible du médicament. Ni les patients ni leurs médecins ne savaient s’ils recevaient le médicament ou le placebo.

En plus de réduire les symptômes, les patients, recevant le dupilumab, ont montré une amélioration de la fonction pulmonaire dans un test de volume expiratoire. Ce test mesure la quantité d’air qu’une personne peut expulser des poumons lors d’une expiration profonde. Les patients recevant le dupilumab, quelle que soit la dose, ont amélioré leur fonction pulmonaire d’environ 130 à 200 millilitres de plus que ceux recevant le placebo. En général, il n’y avait pas de différences significatives entre les patients recevant des doses élevées et faibles de dupilumab.

Réduction des hospitalisations dues à l’asthme

Les taux de visites aux urgences et d’hospitalisations ont également été améliorés chez les patients recevant le médicament. Dans le groupe placebo (avec 638 patients), en moyenne, 6,5 % des patients ont nécessité une visite aux urgences ou une hospitalisation due à l’asthme pendant l’étude. Dans le groupe dupilumab (avec 1 264 patients), en moyenne, 3,5 % des patients avaient besoin de soins d’urgence ou d’hospitalisation en raison de l’asthme.

Basé sur la deuxième étude, Castro a déclaré qu’un autre avantage du médicament pourrait être la capacité de sevrer les patients asthmatiques sévères de stéroïdes oraux chroniques qui peuvent causer des effets secondaires handicapants à long terme incluant la croissance retardée, le diabète, la cataracte et l’ostéoporose. La deuxième étude comprenait environ 200 patients utilisant les mêmes médicaments contre l’asthme inhalés que les patients dans l’essai plus large. Mais ces 200 patients prenaient aussi des stéroïdes oraux supplémentaires, généralement de la prednisone, pour contrôler leurs symptômes plus graves.

La moitié des patients recevant le dupilumab dans cette étude ont été en mesure d’éliminer complètement l’utilisation de la prednisone. Et 80 % des patients traités par le dupilumab ont pu au moins réduire leurs doses de moitié. Les patients sous placebo ont également réduit l’utilisation de la prednisone, mais dans une moindre mesure, probablement parce que les protocoles de participation à un essai clinique aident généralement le contrôle de l’asthme.

Réduction de la prise des stéroïdes

Castro a déclaré que les médecins aimeraient aider les patients à dépendre moins de stéroïdes pour le contrôle de l’asthme, car ceux qui souffrent d’asthme sévère peuvent être obligés de prendre ces médicaments pendant des décennies pour leur permettre de respirer. J’ai des patients qui ont dû arrêter de travailler et qui sont devenus handicapés parce que leurs symptômes d’asthme sont si graves qu’ils ne peuvent plus se rendre à leur lieu de travail selon Castro. Je suis enthousiasmé par le potentiel du dupilumab parce que j’ai tellement de patients qui ont atteint le maximum de traitements disponibles et qui ne peuvent toujours pas respirer, cette maladie peut devenir très invalidante.

Les patients, recevant le dupilumab, ont éprouvé des effets secondaires connus du médicament, incluant la douleur et le gonflement au site d’injection et une augmentation à court terme dans le nombre de cellules éosinophile dans le sang. 5 patients ayant reçu le dupilumab et 3 patients ayant reçu un placebo sont décédés au cours de la période d’étude. Selon les analystes et les descriptions des antécédents médicaux de ces patients, tous ont souffert de multiples maladies médicales graves et aucun des décès n’a été jugé lié au protocole de l’étude.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

1 réponse

  1. 22 mai 2018

    […] L’efficacité d’un médicament pour l’eczéma contre plusieurs t…  Actualité Houssenia Writing […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *