Un haltérophile amateur développe une grave maladie cardiaque à cause de la prise de stéroïdes

Un haltérophile amateur a développé une maladie cardiaque grave après avoir utilisé une combinaison puissante de stéroïdes (anabolisant-androgène).


Un haltérophile amateur a développé une maladie cardiaque grave après avoir utilisé une combinaison puissante de stéroïdes (anabolisant-androgène).

Les stéroïdes anabolisants-androgènes, ou AAS, sont des dérivés synthétiques de l’hormone de la testostérone. Ils sont habituellement utilisés pour traiter les niveaux anormalement bas de testostérones, l’atrophie musculaire causée par l’infection par le VIH et l’anémie causée par la moelle osseuse ou l’insuffisance rénale. Mais ils sont aussi souvent utilisés par les athlètes pour augmenter la masse musculaire et leur donner un avantage compétitif. On estime que 3 millions d’Américains en abusent.1

L’abus de stéroïdes anabolisants-androgènes

Dans ce cas particulier, un patient âgé de 60 ans a été admis en soins intensifs avec de graves difficultés respiratoires après avoir contracté une pneumonie. Alors qu’il s’entraînait pour un concours de musculation, il prenait de très fortes doses de testostérone et recevait des perfusions de cellules souches illégales de son entraîneur. Une batterie de tests a indiqué qu’il avait une cardiomyopathie non ischémique, un trouble dans lequel le muscle cardiaque est affaibli et sa signalisation électrique altérée.

L’abus d’AAS peut causer une cardiomyopathie chez les patients qui ne présentent aucun des facteurs de risque habituels de cette affection, en particulier lorsqu’ils prennent régulièrement des doses élevées selon les auteurs. L’homme a reçu plusieurs types de médicaments pour traiter son état et a conseillé de porter un défibrillateur cardio-vasculaire, un appareil portable qui surveille le rythme cardiaque et le stabilise lorsqu’il devient irrégulier, pour éviter un arrêt cardiaque.

Lors de son examen de six mois, son état s’était amélioré, mais il avait toujours des symptômes. La plupart de ceux qui développent des problèmes cardiaques après la prise d’ASS sont jeunes et ils ont un faible risque de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral selon les auteurs. Les personnes âgées, qui abusent d’AAS peuvent être plus vulnérables aux effets de ces stéroïdes anabolisants et donc, ils risquent davantage de dommages graves sur leur coeur.

Sources

1.
Report: Cardiomyopathy induced by anabolic-androgenic steroid abuse. BMJ Case Reports. 10.1136/bcr-2017-223891″ target=”_blank” rel=”noopener noreferrer”>http://casereports.bmj.com/lookup/doi/10.1136/bcr-2017-223891. Published July 23, 2018. Accessed July 23, 2018.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *