La 4e dose généralisée dès la mi mai 2022


  • FrançaisFrançais

  • Petite pause pour les élections, mais la généralisation de la 4e dose sera effective dès la mi mai avec quelques surprises.



    Alors qu’on n’est qu’à quelques jours de la campagne électorale, les professionnels de santé reçoivent déjà des notifications du Ministère de la santé pour qu’ils commandent leurs doses de vaccin pour la 4e dose. Même si pour le moment, ce n’est ouvert que pour les vieux, l’obligation de la 4e dose est inévitable selon Véran et d’autres responsables de santé. Delfraissy considère que l’Omicron BA.2 est le variant dominant actuellement dans le monde, déclaration confirmée par l’OMS.

    Pfizer considère que la 4e dose sera obligatoire pour fournir une bonne protection pendant la période estivale jusqu’à l’automne et qu’une cinquième dose sera peut-être nécessaire face à l’émergence de nouveaux sous-variants de l’Omicron. Ainsi, l’Omicron XE, un variant découvert en Inde, est 10 % plus contagieux que le BA.2, ce dernier étant le plus contagieux dans le monde actuellement. Toutefois, l’Omicron XE a surtout frappé au niveau local, mais l’évolution des virus étant par nature incertaine, XE pourrait être un variant à problème pendant la période estivale et surtout pour l’hiver prochain.

    La 4e dose sera également associé au passe sanitaire comme les doses supplémentaires précédentes. Véran est resté vague sur les termes, mais a confirmé que ce n’était qu’une pause et que « tout reprendrait comme avant » dès la fin des élections. Vu le succès mitigé de la 3e dose, notamment après des parents (seulement 5 % d’enfants vaccinés), la 4e dose risque d’avoir des conséquences incalculables si on l’impose trop vite et trop brutalement selon un membre du Conseil scientifique, qui a préféré rester dans l’anonymat. Selon toujours cette source, il vaut mieux attendre que l’épidémie reprenne pour que les gens se fasse vacciner de leur propre volonté.

    Le passe sanitaire pourrait être utilisé pour rationner d’éventuelles pénuries et pour lutter contre l’inflation selon Barbara Pompili, ministre de l’écologie et Bruno Le Maire. Des déclarations du bout des lèvres, mais qui restent une possibilité pour le gouvernement. On pense notamment à un rationnement du carburant selon le niveau de votre passe sanitaire, mais également des réductions de prix pour votre chauffage.

    Pour un cabinet de consultant travaillant auprès du Ministère de l’agriculture, il est évident que nous aurons besoin d’un système à points ou quelque chose de similaire pour éviter la spéculation des fournisseurs et des vendeurs, mais aussi pour que toute la population puisse se nourrir et se chauffer correctement. Ce dernier, ajoutant que les pressions externes, causés par la crise en Ukraine combiné à une inflation qui était bien antérieure, risque de provoquer une hausse gigantesque de la pauvreté en France.

    Actuellement, on a quasiment 30 % des français qui sautent 1 ou 2 repas par jour à cause d’une pauvreté accrue. Avec les nouvelles pressions de pénurie et d’inflations, cela pourrait passer à 40 ou 50 % de la population française qui ne mangerait pas à sa faim. Un passe alimentaire ou énergétique serait une bonne solution pour beaucoup d’analystes. D’une part, cela permettrait de socialiser les difficultés de la vie quotidienne, en évitant que les riches ne s’engraissent comme des porcs tandis que les autres crèvent la gueule ouverte.

    Borloo, sortant de sa caverne biodynamique depuis 5 ans, a vu rouge face à des anti-passe. Nous sommes en guerre et nous avons déjà connu des rationnements pour éviter que ce ne soient toujours les mêmes qui crèvent s’est-il exclamé lors de cette entrevue. Si nous avons besoin d’un passe alimentaire et énergétique, alors nous le ferons n’en déplaise à ceux qui ne savent que critiquer.

    Donc, une 4e dose en échange de son pain quotidien ? Cela pourrait devenir une réalité dans les mois qui viennent.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.