Autisme : Des coûts de 500 milliards de dollars pour atteindre 1 trillion de dollars en 2025



Des chercheurs de l’UC Davis ont créé des prévisions sur les couts de l’ aux États-Unis. Les chiffres sur 10 ans montrent que l’ va couter près de 500 milliards de dollars si on ne trouve pas rapidement de nouvelles méthodes de prévention et d’accompagnement.

Ces prévisions incluent les impacts médicaux, mais également professionnels ainsi que sur la productivité. Les pertes sont de 268 milliards de dollars pour 2015 et 461 milliards de dollars pour 2025. Les chercheurs ajoutent que ces prévisions ont été faites sur un taux minimum, mais que les couts pourraient atteindre 1 trillion de dollars en 2025. Cette étude a été publiée dans la revue Journal of Autism and Developmental Disorders.

Les couts actuels de l’autisme sont le double des couts combiné des AVC et de l’hypertension et on peut ajouter une partie des couts du diabète selon Paul Leigh, auteur de l’étude et professeur en science dans la santé publique du Center for Healthcare Policy and Research à l’UC Davis. Ces chiffres devraient nous terrifier et on doit donner l’alerte au plus haut lieu, car les impacts seront catastrophiques sans l’adoption de mesures rapides et efficaces. Leigh espère que ces travaux vont inciter à un changement de politique et que les entreprises vont créer plus de programmes de recrutement pour les personnes autistes.

Leigh a travaillé avec le co-auteur de l’étude, Juan Du, qui a reçu son doctorat de l’UC Davis. Ils ont déterminé les couts de l’autisme par personne en se basant sur les données des services médicaux, des soins résidentiels, de l’éducation spéciale, des soins domestiques, des aides à l’emploi et pour le transport ainsi que la perte de productivité. Leurs données proviennent de plusieurs sources incluant la documentation disponible sur l’autisme, le CDC et l’office du travail aux États-Unis. Les prévisions ont inclus des variations sur l’âge puisque les vieux et les jeunes nécessitent des soins différents pour traiter leur autisme. Il faut ajouter la présence ou non du retard mental qui augmente les soins et les couts par la même occasion.

L’équipe a trouvé que les couts allaient de 162 à 367 milliards de dollars pour 2015 (les prévisions les plus optimistes des chercheurs sont de 268 milliards de dollars). Et pour 2025, les chercheurs tablent sur 276 milliards en étant le plus économe et le plus optimiste possible et près de 1 trillion de dollars dans le pire des scénarios. Le problème est que la prise en charge actuelle de l’autisme suit plutôt le pire des scénarios dans la mesure où les pouvoirs publics ont délaissé ce trouble. Si les couts de l’autisme atteignent vraiment 1 trillion de dollars, alors ce sera supérieur aux couts cumulés des soins pour l’AVC, l’hypertension et le diabète. Pour réduire les couts, le professeur Leign préconise de lancer un investissement dans la recherche avec un financement qui est équivalent à celui du diabète.

On doit investir pour comprendre les causes et l’évolution de l’autisme. On doit financer davantage les programmes d’aide pour les enfants autistes ainsi que les aides à l’emploi pour les personnes souffrantes d’autisme. N’oublions pas que ces couts seront supportés par les contribuables et une inaction sur l’autisme revient à pénaliser les générations futures dans de nombreux domaines de la société.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *